La cure thermale : remboursée ou non par l’Assurance Maladie ?

Une cure thermale peut être partiellement prise en charge par l’Assurance Maladie. Vous pouvez prétendre au remboursement des frais de transport, d’hébergement et médicaux dont le montant est fixé selon certaines conditions.

Une cure thermale, sur prescription médicale et pour traiter certaines maladies

Le remboursement varie en fonction de votre situation personnelle, de la pathologie qui doit être soignée et de vos ressources. Pour que l’Assurance Maladie prenne en charge les frais susmentionnés et éventuellement une indemnité journalière, la cure doit être réalisée sur ordonnance médicale émanant de votre médecin ou d’un chirurgien dentiste dans le cas d’affections au niveau de la bouche. Le traitement doit être effectué dans le respect des conditions liées à l’établissement thermal et aux prestations dispensées.

L’Assurance ne rembourse que les cures prescrites pour traiter certaines maladies, comme les affections digestives, celles des muqueuses de la bouche ou de la langue, les pathologies psychosomatiques, urinaires, dermatologiques ou gynécologiques. Les soins d’une maladie cardiaque, artérielle, neurologique sont également pris en charge. Les patients atteints de problèmes de phlébologie, de rhumatologie ou de troubles des voies respiratoires peuvent prétendre à un remboursement, de même que les enfants sujets aux troubles du développement.

D’autres conditions et les frais pris en charge

Pour que la cure thermale soit remboursée, vous devez choisir un établissement thermal ayant passé une convention avec votre assureur ou agréé par l’État. Votre médecin doit vous orienter vers le centre adapté à votre pathologie. Le traitement doit être effectué pendant 18 jours. Cependant, si la thérapie est incomplète ou si elle a dû être interrompue pour des raisons médicales, l’Assurance Maladie la prendra intégralement en charge.

Le remboursement des frais médicaux concerne le forfait pour la surveillance médicale dont le taux est de 70% par rapport au tarif conventionnel. Les interventions médicales complémentaires sont aussi déboursées de la même façon, à condition qu’elles intègrent la liste des pratiques éligibles au remboursement. Le remboursement du forfait thermal est de 65% sur la base du tarif conventionnel. L’Assurance Maladie ne prend pas en charge les prestations liées au confort. Quant au remboursement des frais de transport et d’hébergement, vous pouvez y prétendre si vos ressources annuelles avant la cure ne dépassent pas 14.664,38 euros.

lundi 24 juin 2013, par Romain Morillon