Le cumul emploi retraite : mode d’emploi

Un nombre sans cesse croissant de seniors choisissent de travailler, même s’ils sont déjà à la retraite. Le système de cumul emploi retraite favorise le contexte. Il serait intéressant de connaître les tenants et les aboutissants de son application.

Le cumul emploi retraite : des conditions à remplir

De nos jours, les seniors peuvent cumuler les revenus obtenus d’un emploi exercé après la première période de vie active avec ceux de la retraite. Le cumul emploi retraite représente un gros avantage pour de nombreux retraités qui veulent continuer à travailler, les pensions n’étant pas toujours suffisants pour faire face à toutes leurs dépenses. Il existe cependant certaines conditions à remplir. Voici donc le mode d’emploi de ce régime spécifique.

Le cumul emploi retraite est tout à fait possible pour les retraités qui bénéficient du taux plein pour leur pension, calculé en fonction du salaire de base et des retraites complémentaires. Si vous intégrez cette catégorie, vous pouvez exercer une activité professionnelle. Vos nouveaux revenus seront alors cumulés intégralement avec vos pensions. Vous devez au préalable fournir une attestation relative à votre départ en retraite et rompre le précédent contrat de travail.

Certaines limites pour les retraites à taux partiel

Dans le cas où vous partez à la retraite sans bénéficier du taux plein, en raison de l’insuffisance de trimestres, de pénibilité ou d’inaptitude, l’application du cumul emploi retraite est soumise à certaines limites. La somme totale de vos pensions de salarié et de vos émoluments pour le nouvel emploi ne doit pas excéder la moyenne mensuelle du salaire que vous avez perçu au cours des 3 derniers mois précédant le départ à la retraite, ou 1,6 fois le SMIC. Vous risquez de voir suspendre le versement de votre pension qui ne sera rétablie qu’après la cessation de la nouvelle activité ou une baisse des revenus.

En ce qui concerne le délai pour la reprise d’une activité salariée après le départ en retraite, ceux qui bénéficient du taux plein peuvent exercer un nouvel emploi le jour même d’ouverture de leurs droits à la retraite. Ils peuvent très bien continuer à travailler dans l’entreprise de leur dernier employeur. Pour ceux qui ne jouissent que d’un taux partiel, ils peuvent immédiatement pratiquer une nouvelle activité auprès d’un nouvel employeur. S’ils veulent rester dans leur ancienne société, ils doivent respecter un délai minimum de 6 mois après leur départ en retraite.

mardi 17 janvier 2012, par Romain Morillon