Tout sur la culture du pêcher

Le pêcher peut être cultivé dans le jardin ou même en bac. La pêche fait partie des fruits préférés des Français, sa récolte se fait entre juillet et fin août selon la variété.

Type de sol, emplacement et plantation

La plantation du pêcher se fait idéalement en automne ou au printemps. Cet arbre fruitier a besoin d’un endroit bien ensoleillé, c’est d’ailleurs pour cela que les plus grands fournisseurs de pêches proviennent du Sud de la France. Vous devez également choisir un emplacement à l’abri des vents.

Cet arbre s’adapte à tous les types de sols. Lorsque vous aurez trouvé l’emplacement idéal, préparez le sol. Pour cela, faites un trou carré de un mètre de diamètre et de 60 cm de profondeur, puis débarrassez-vous des mauvaises herbes. Ensuite, préparez un mélange de terreau et de terre que vous allez étaler au fond du trou.

Préparez l’arbre en enlevant les grosses racines, mais en gardant les radicelles. Veillez également à couper les rameaux gênants d’un tiers. Placez l’arbre dans le trou en veillant à ce que le collet touche bien le fond du trou. Recouvrez les racines du reste de votre mélange de terre et terreau. Secouez régulièrement de sorte à éviter les trous d’air. Une fois l’arbre bien installé, arrosez-la avec 10 litres d’eau.

Entretien du pêcher

Le pêcher a besoin d’un entretien régulier pour produire de beaux fruits. La première année suivant la plantation, vous n’aurez pas à tailler. Par contre, pour la suite, il faut prendre soin de le faire avant la floraison, mais aussi après la mise à fleurs. L’objectif est de tailler les rameaux trop importants ou qui se croisent.

Pour l’arrosage, l’idéal est de réaliser une sorte de cuvette au pied de l’arbre. Mais il faut faire attention, car le pêcher n’aime pas les excès d’eau. L’arrosage se fait surtout entre le mois d’avril et de septembre.

Des traitements sont nécessaires pour éviter la maladie de la cloque et les attaques des insectes, comme les pucerons. En été, le paillage du pied du pêcher va le protéger contre les excès de chaleur. Enfin, au printemps, faites un apport en engrais spécial arbres fruitiers tandis qu’en automne, un apport de fumure organique est conseillé.

mercredi 22 octobre 2014, par Romain Morillon