Comment cultiver des navets ?

D’une saveur sucrée et légèrement piquante, les navets sont utilisés en cuisine tant pour agrémenter les plats de leur couleur que pour relever leur saveur. Il s’agit de l’un des légumes les plus anciens dont voici les secrets de la culture.

Les différents types de navets

Les variétés de navets se distinguent par leurs formes (long, plat, rond ou demi long) et par leurs couleurs (jaune, noire, blanche, ou bicolore). Selon leurs caractéristiques, certains se cultivent au printemps et en été, comme « De Croissy », « Rouge plat hâtif à feuille entière » ou encore « Milan rouge ». D’autres sont plus favorables au climat doux de l’automne et au vent de l’hiver, tels le « Jaune boule d’or », « Marteau », le « navet de Nancy à feuille entière » ou encore « Noir long ».

Quand planter le navet ?

En alternant les semis des différentes variétés, il est tout à fait possible de cultiver et de récolter des navets en toutes saisons. Pour une récolte de printemps, semez à partir du mois de mars jusqu’au début du mois de mai. Pour une récolte de septembre à novembre, semez vers mi-juillet jusqu’au début du mois de septembre.

Entre février et juin, optez pour une culture hâtée sous abri chauffé. Pour le reste, la culture en pleine terre est conseillée.

Quel sol ?

Les navets poussent davantage sur un sol humifère, fertile, profond, frais et neutre ou légèrement acide. Les terrains trop calcaires et secs favorisent la formation des fibres au niveau des racines, d’où la nécessité d’ajouter un peu de compost au sol en automne, avant le semis. Par ailleurs, la croissance des plantes est assurée par un climat doux, humide et tempéré.

Comment entretenir les plantes ?

En premier lieu, il est essentiel de fertiliser le sol avec de l’engrais naturel et du compost. Ensuite, il faut régulièrement aérer et désherber le potager. En été, la fraîcheur du sol doit être maintenue en arrosant les plantes une à deux fois par semaine et en paillant au pied. En automne, par contre, les arrosages doivent être espacés pour éviter de pourrir les navets.

mardi 11 novembre 2014, par Romain Morillon