Comment cultiver le prunier ?

Le prunier est un fruitier qui pousse naturellement en Europe et en Asie Mineure. Vous pouvez très bien l’adopter dans votre jardin. Découvrez comment réussir la culture du prunier.

Les bonnes conditions de culture

Rustique, le prunier est peu exigeant. Ce fruitier peut pousser dans tous les sols mais affiche une préférence pour une terre profonde et bien drainée. Vous pouvez acheter des plants à racines nues entre le mois d’octobre et le mois d’avril. Dans le cas où la plantation ne peut se faire dans les huit jours qui suivent l’achat du plant, il est recommandé de le mettre en jauge dans un lieu ombragé.

Planter le prunier

D’abord, faire un trou d’une profondeur d’un demi-mètre et d’un mètre de largeur. Profitez-en pour vous débarrasser des mauvaises herbes et des cailloux. Mettez environ 200 grammes de corne torréfiée au fond du trou avant de recouvrir la moitié du trou avec la terre bien ameublie. Installez ensuite un tuteur qui soutiendra le fruitier dans son développement lui permettra de pousser bien droit. L’arbre sera mis en place d’une telle sorte que son collet se trouve au même niveau que celui du sol. Vous pouvez maintenant recouvrir totalement le trou de plantation à l’aide de la terre préalablement retirée ou mieux encore, avec du terreau de plantation. Tasser rigoureusement la terre entourant le fruitier d’une telle sorte de constituer une cuvette. Terminez la plantation en arrosant généreusement.

Taille du prunier

Pendant l’année qui suit la plantation, il faudra laisser le prunier se développer naturellement. De cette manière, les branches principales pourront se ramifier. Après, il faudra tailler périodiquement le fruitier. L’opération permettra d’éclaircir les branches et d’améliore l’allure de l’arbre. Il faudra sectionner les branchages qui s’entrecroisent en prenant soin d’enduire les plaies de mastic cicatrisant. La taille sera réalisée de préférence pendant la période de repos végétatif, en dehors du gel. On peut le faire durant le mois de novembre.

Entretien du prunier

Pendant le printemps, il faut nourrir le prunier avec de l’engrais spécial arbres fruitiers. Après l’éclosion des fleurs, il est nécessaire de procéder à un traitement de prévention à base de bouillie bordelaise. En cas d’attaque de puceron, il est nécessaire d’entreprendre un traitement spécifique. Pour que le sol soit fertile et pour favoriser la fructification, il est recommandé d’apporter de la fumure organique durant l’automne.

lundi 12 mars 2012, par Hélène André