Comment cultiver le panais ?

Le panais est un légume racine qui appartient à la même famille que la carotte. Boudé depuis quelques décennies, ce légume possède pourtant un délicieux goût sucré. Découvrez comment réussir la culture du panais.

Le panais

Le panais appartient à la catégorie des herbacées. Il s’agit d’une plante bisannuelle qui se caractérise par sa racine charnue. Jadis, on la plantait en tant que légume mais aussi en tant que plante fourragère. Pour réussir la culture du panais, il faut une terre bien fraîche, légère et profonde. Cette plante a besoin d’une bonne exposition au soleil.

La variété de panais qui est la plus couramment cultivée est panais demi-long de Guernesey. Citons aussi le panais rond hâtif qui se cultive au printemps. Pour sa part, le panais long se récolte pendant l’hiver.

Semer le panais

Le semis du panais s’effectue entre le mois de février et le mois de juin. Dans les régions au climat chaud, on peut semer au mois de septembre. La récolte se fait quatre mois environ après le semis. La levée de la plante a lieu après douze à quinze jours. Le panais produit environ six racines par mètre.

Concernant le semis, il est important de bien préparer le sol en l’ameublissant en profondeur et en ajoutant de l’engrais riche en potassium et en phosphate. Il faut faire attention au surplus d’azote qui provoquera un faible développement des racines au profit des feuilles. Une fois la terre prête, il faut réaliser des sillons d’une profondeur d’un centimètre. Une distance d’une trentaine de centimètres est nécessaire entre deux lignes. Eparpillez les semences avant de recouvrir avec de la terre puis tasser. On termine avec un arrosage en fines gouttelettes.

Récolter le panais

Lorsque le panais arrive à maturité, vient le moment de la récolte. Il est vivement recommander de cueillir les légumes avant que les racines ne se soient complètement formées. En procédant de la sorte, on obtient des panais plus tendres. Les premières récoltes ont lieu trois mois environ après que l’on ait semé les graines. Les racines ainsi recueillies se conservent dans une caisse pleine de sable. Celle-ci sera placée dans un endroit frais et bien aéré.

samedi 3 mars 2012, par Hélène André