Comment cultiver le flamboyant ?

Originaire de Madagascar, le flamboyant tient son nom de la beauté et de l’éclat de ses fleurs. Cet arbre tropical se cultive généralement dans un milieu chaud. Il vous suffit de respecter quelques conditions.

Autour du flamboyant

Le flamboyant ou Delonix regia est un arbre tropical, originaire de Madagascar. A ne pas confondre avec le petit flamboyant nommé caesalpinia pulcherrima qui provient des régions chaudes d’Amérique. Cet arbre d’exception est surtout connu pour ses grandes fleurs jaunes ou rouges dont la largeur peut atteindre quinze centimètres.

Cultivé sous un climat tropical chaud, le flamboyant peut atteindre plus d’une dizaine de mètres de hauteur. Ses branches et ses feuilles forment un grand parasol, idéal pour s’abriter du soleil. Jeune, le flamboyant possède un tronc particulièrement lisse au ton clair, qui devient plus rugueux et foncé au fil des années. Les fleurs s’épanouissent généralement en été, entre le mois de juillet et le mois d’août. Les fruits font ensuite leur apparition avec leurs longues gousses marron à graines.

La plantation du flamboyant

Habitué à un climat tropical particulièrement chaud, le flamboyant supporte mal les températures en dessous de 10°C. Au moment de planter, choisissez un emplacement abrité du froid. L’idéal est d’opter pour une culture en bac pour que des déplacements en intérieur puissent se faire facilement à l’arrivée du froid. Le flamboyant affectionne particulièrement le soleil et il a besoin de beaucoup de lumière et de chaleur pour pouvoir se développer. Dans le cas d’une plantation en intérieur, mettez-la dans une pièce bien lumineuse et aérée. En ce qui concerne le sol, il doit être à la fois frais, riche et bien drainé.

Quelques gestes d’entretien

Pour que votre flamboyant puisse bien se développer, veillez à bien le choyer tout au long de la culture. C’est surtout pendant l’hiver que la plante demande beaucoup d’entretien. Durant cette période de froid, faites-le rentrer en intérieur ou sur la véranda, pour le protéger du gel et des vents. Minimisez les arrosages durant cette période et pensez à vérifier régulièrement le terreau pour qu’il ne se dessèche pas entièrement.

Le flamboyant ne nécessite aucune taille. D’autres gestes d’entretien sont nécessaires. Tenez-vous prêt à prévenir l’attaque des araignées rouges et des aleurodes. Les solutions naturelles sont les plus recommandées en cas d’invasion.

mercredi 28 mars 2012, par Hélène André