Comment cultiver l’echeveria ?

L’echeveria regroupe plusieurs espèces de plantes. Originaire du Mexique, il se cultive généralement en milieu chaud mais il peut très bien s’épanouir sous un climat tempéré à condition de prendre quelques précautions. Suivez le guide.

A propos de l’echeveria

L’appellation du genre botanique echeveria provient d’Atanasio Echeverria y Godoy, nom d’un botaniste mexicain vivant au XVIIIe siècle. Originaire des régions sèches et semi désertiques du Mexique, il comprend plus de 150 espèces de plantes succulentes qui se caractérisent par leurs feuilles charnues en rosettes. Ces dernières peuvent se présenter sous différents coloris : brun, gris bleuté, ou encore argenté.

Certains echeverias possèdent des feuilles recouvertes de duvet brun. Ce genre botanique comprend plusieurs variétés qui possèdent des caractéristiques qui leur sont propres. Généralement, les fleurs des echeverias apparaissent au printemps. Suivant l’espèce, elles peuvent prendre la forme d’un petit tube ou d’une clochette et être de couleur rouge, orangée ou encore jaune.

La plantation de l’echeveria

Bien qu’habitué à un climat chaud et sec, l’echeveria peut très bien s’adapter à d’autres conditions de culture. Vous devez veiller à lui apporter les éléments essentiels à son développement. L’idéal est de le planter en rocaille ou en pot, dans un milieu bien abrité du gel.

L’echeveria est un genre botanique peu rustique et peut tolérer une température de 5°C. Si possible, placez-le dans un endroit bien ensoleillé. Si ce n’est pas possible, pensez à lui apporter une certaine dose de chaleur dans une pièce lumineuse. La multiplication des plantes se fait par séparation des rejets ou des drageons. Vous pouvez également opter pour le bouturage des tiges ou des feuilles. Le pétiole sera planté dans un milieu sableux.

L’entretien

Pour que votre echeveria puisse bien s’épanouir en milieu tempéré, vous devez respecter certaines règles. La terre de culture doit être vérifiée régulièrement. Veillez à ce qu’elle soit légère et bien drainée. Vous pouvez notamment ajouter du gravier ou du sable.

De par son origine semi-désertique, l’echeveria est habituée à la sécheresse. En été, arrosez-le une seule fois par semaine et assurez-vous que la terre soit bien sèche entre deux arrosages. Minimisez les arrosages en hiver pour éviter de pourrir la plante par un excès d’eau. Pour les cultures en pot, n’utilisez pas de coupelle afin d’éviter toute rétention d’eau.

Sachez, par ailleurs, que l’echeveria peut être la cible de cochenilles et d’escargots. Vérifiez régulièrement que votre plante n’est pas infestée. Si tel est le cas, éliminez rapidement ces petites bêtes.

vendredi 30 mars 2012, par Hélène André