Comment cultiver le cerfeuil ?

Le cerfeuil, de son appellation scientifique « Anthriscus cerefolium », est une plante provenant de l’Europe du sud et de la Russie méridionale. Cette annuelle fait partie de la famille des ombellifères. Voici quelques conseils pour cultiver le cerfeuil.

Descriptions générales du cerfeuil

Le cerfeuil est une plante annuelle possédant un feuillage très découpé. Ses tiges peuvent atteindre une hauteur allant jusqu’à cinquante centimètres. Elles produisent des fleurs toutes blanches. La graine du cerfeuil est longue, pointue et noire. La germination dure normalement trois ans. A noter qu’il existe différentes variétés de cerfeuil dont le cerfeuil commun dont le goût est très prononcé ou encore le cerfeuil frisé que l’on apprécie tout particulièrement dans la composition de différents plats.

Les meilleures conditions pour faire pousser le cerfeuil

Pour une bonne croissance, le cerfeuil a peu d’exigences, même en ce qui concerne la qualité du sol. En effet, tous les types de sols conviennent au développement de cette plante. Notons cependant que le cerfeuil pousse mieux sur un sol humifère. Si on le cultive en période estivale, il faudra le semer dans un endroit à l’ombre pour que la montée en graines ne se fasse pas trop rapidement.

Comment s’effectue le semis ?

Le semis s’effectue à la volée sur un sol bien fin ou en lignes. On commencera par enterrer les graines en ratissant légèrement le sol. On recouvrira ensuite la terre avec du terreau puis on la raffermira à l’aide d’un rouleau. Il faudra garder le sol bien frais en arrosant de manière copieuse. Il est, en outre, conseillé de sarcler la terre après la levée. Pour la récolte, on la réalisera par fauchage sur 25 à 30 jours, après la levée et en fonction de la tannée.

Les maladies redoutées par le cerfeuil

La rouille la maladie que le cerfeuil craint le plus. Sur une terre riche en azote et trop humide, les feuilles de la plante risquent de jaunir trop tôt et d’être recouvertes d’un duvet de couleur blanche sur la lace inférieure : il s’agit en fait du Peronospora nivea. Pour ces deux affections, il suffit de pulvériser du fongicide sur la plante.

mercredi 2 novembre 2011, par Hélène André