Comment cultiver la bette ?

La bette, que l’on connaît également sous le nom de blette ou encore poirée, est une plante annuelle herbacée appartenant à la famille des Chénopodiacées. Elle est cultivée en qualité de plante potagère et est prisée pour ses cardes ainsi que ses feuilles consommées en guise de légumes.

Description de la bette

La bette, de son appellation scientifique Beta Vulgaris, est une plante apétale et dicotylédone. Elle serait une dérivée de la betterave maritime. Plante herbacée cultivée en tant que plante annuelle pour son feuillage, la bette possède des feuilles cloquées et de grande taille. Elles disposent d’un large pétiole charnu dont la couleur peut varier entre le jaune, le rouge ou le blanc. Elle est également pourvue d’une tige florale qui fait son apparition à partir de la seconde année, en période estivale et plus précisément entre juillet et septembre. Cette tige peut atteindre une hauteur de deux mètres. Quant à ses fleurs, elles sont rassemblées au niveau de l’aisselle ou à l’extrémité des feuilles. La pollinisation de cette plante est assurée par le vent. La bette produit, en outre, des fruits qui contiennent de nombreuses graines de couleur brune.

La culture de la bette au sein du potager

La bette est de plus en plus cultivée en tant que plante ornementale. On l’apprécie notamment pour les nuances de ses pétioles qui varient entre le vert, le rouge, l’orangé et le jaune. Dans tous les cas, la bette a besoin d’une terre bien profonde et fraîche. Le sol devra également être bien enrichi en fumier et ameubli. La multiplication de cette plante s’effectue par semis en pleine terre, durant le printemps durant le courant du mois d’avril. Pendant la seconde année, la tige florale fait son apparition et ce, vers la période estivale, entre juillet et septembre. Cette tige peut atteindre une hauteur de deux mètres. Pour ce qui est de la récolte des feuilles, on peut l’effectuer deux mois après le semis et la cueillette peut se poursuivre jusqu’à l’apparition des premières gelées d’automne.

La consommation de la bette

On consomme principalement le limbe des feuilles de la bette haché et cuit de la même façon que les épinards. A l’instar des cardons, on consomme également les côtes qui sont formées par le pétiole. Dans la gastronomie niçoise, toute la plante peut être consommée. Les feuilles de la bette peuvent notamment compter parmi les ingrédients d’une tourte ou d’un ravioli.

mercredi 26 octobre 2011, par Hélène André