Comment cultiver le bananier ?

Le bananier est une plante herbacée qui possède l’allure d’un arbre. Sa hauteur peut atteindre plusieurs mètres, suivant les variétés cultivées. Ce fruitier produit des fruits rassemblés en régimes. Pour réussir la culture du bananier, il est essentiel de se conformer aux exigences spécifiques de celle-ci.

Le bon endroit

Pour une culture à l’extérieur, certains points sont à respecter. Avant toute chose, il est recommandé de choisir un endroit à l’abri du vent car les fortes brises peuvent couper le feuillage du bananier et le rendre rustre et grossier. La plantation sera entreprise à proximité d’un mur exposé plein sud. Avec suffisamment de chaleur, les bananiers fleurissent plus rapidement et produisent une quantité plus importante de fruits.

Il convient de noter que certaines espèces de bananier ne supportent guère la chaleur. Par temps embrasé, la plante affiche des tâches de brûlures. Par ailleurs, avant de choisir l’emplacement de ce fruitier, il faudra garder à l’esprit qu’il peut très vite atteindre une hauteur de six mètres : il faut non seulement sélectionner l’endroit approprié mais aussi se renseigner sur l’espèce que l’on va cultiver.

Pour une culture en intérieur, il faudra juste éviter que la plante soit soumise directement aux rayons du soleil.

Les bonnes conditions de culture

Pour une culture en pleine terre, on privilégiera les bananiers subtropicaux. La période propice se situe entre le 15 mars et le 15 septembre. Il faut commencer par prendre la motte que l’on placera au fond d’un large trou, au diamètre trois fois plus grand que celle de la motte. On disposera une couche drainante au fond du trou. Pour cela, on peut utiliser soit des pierres, des billes d’argiles ou encore des restes de poteries. Le sol devra être drainant et riche. On peut y rajouter, dans cette optique, du sable grossier non calcaire ou encore du fumier bien décomposé.

La culture en pot est envisageable pour les bananiers tropicaux et subtropicaux. La plante devra être rempotée tous les deux ans dans un plus grand pot que l’on aura rempli d’un mélange drainant et bien riche.

Pour une culture en appartement, on optera pour les bananiers tropicaux. Etant donné qu’ils ne supportent pas bien l’air sec des appartements, on les plantera dans un contenant rempli de billes d’argiles ou de graviers riches en eau. Lorsque ces derniers sont secs, on y ajoutera de l’eau.

lundi 2 avril 2012, par Hélène André