Comment cultiver le bambou ?

Le bambou est une plante exotique qui mérite amplement sa place au sein du jardin. Plante monocotylédone faisant partie des poacées, il compte plus d’un millier d’espèces. Voici quelques astuces pour réussir la culture du bambou.

La bonne période de culture du bambou

La culture du bambou en conteneur peut s’effectuer en toute saison. Toutefois, on procèdera plutôt en automne car en cette période, les rhizomes entament leur croissance tandis que le sol, qui est bien chaud, contribue au bon développement des racines de la plante. On peut aussi envisager de cultiver le bambou durant le printemps sauf si le sol est trop froid. Notons que cette époque de l’année est la plus propice à la croissance aérienne, c’est-à-dire au développement des chaumes et à la production des turions.

Le sol de culture

Avant toute chose, il faut souligner que le bambou n’est pas une plante aquatique. Cependant, le bambou aime les terres fraîches. L’idéal est de lui offrir un sol léger et bien drainé, fertile et riche et, si possible, neutre ou acide.

Le bambou est une plante étonnante qui peut aussi pousser sur un sol épais, froid et pauvre. Un sol alcalin ou calcaire peut même lui convenir. Si l’on est contraint de le faire pousser sur ce type de sol, il est conseillé de choisir une espèce résistante comme le phyllostachys flexuosa. Sur un sol humide, on préfèrera le phyllostachys nidularia ou le phyllostachys heteroclada.

Mise en terre

La plantation du bambou est très facile. On commence d’abord par placer le conteneur dans un récipient rempli d’eau pour humecter la motte. Ce qui facilitera son extraction du conteneur. On creusera par la suite un trou dans le sol. Celui-ci doit être assez large pour pouvoir accueillir la motte. On disposera cette dernière au fond du trou puis on y rajoutera un amendement naturel ou du compost. Il faudra bien tasser le sol et effectuer un paillage et le tour est joué. Entre temps, on aura abondamment arrosé la plante. La première année qui suit la plantation, il est nécessaire d’humidifier le sol bien en profondeur.

lundi 2 avril 2012, par Hélène André