Pourquoi consulter son médecin avant de reprendre une activité physique ?

Vous voulez vous remettre au sport après une certaine période de relâche ? Avant de reprendre une activité physique, il est vivement recommandé de consulter votre médecin. Explications.

Pour pratiquer en toute sécurité

La consultation d’un praticien est indispensable pour connaître les activités qui vous conviennent et les précautions que vous devez prendre pour faire du sport en toute sécurité. Au cours de cette visite, le médecin fera les vérifications nécessaires afin de savoir s’il existe d’éventuelles contre-indications à la pratique de certaines disciplines, eu égard à votre état de santé. Avant de reprendre le sport, il est même possible que vous deviez réaliser un bilan pour garantir votre aptitude physique.

La reprise d’une activité physique est difficile après une période de relâche. Vous avez perdu certaines habitudes et vous devez adapter votre organisme à un nouveau rythme. Durant l’effort, les muscles du corps sont sollicités, se contractent et requièrent de l’énergie supplémentaire. Pour commencer, choisissez donc une discipline assez peu contraignante et qui vous plaise. Vous l’intégrerez ensuite dans votre vie quotidienne ou dans le cadre de vos loisirs.

Pour obtenir un CNCI

Vous devez démarrer doucement en vous accordant souvent des moments de pause pour ménager votre corps. Il est préférable de faire 3 fois une série d’exercices ou de faire de la marche rapide pendant 5 minutes au lieu de pratiquer le sport choisi pendant 15mn sans vous arrêter. Vous vous fatiguerez très vite et pourriez même vous faire mal. À partir du moment où votre organisme s’adapte au rythme, vous pourrez augmenter au fur et à mesure la cadence et la durée de chaque séquence en fonction de votre aptitude physique. L’idéal serait de faire régulièrement du sport pendant 30 minutes au minimum.

Toutefois, avant d’atteindre cet objectif, ne vous forcez pas en intensifiant les mouvements au-delà de vos capacités. Après cette reprise d’activité, n’oubliez pas de consulter votre médecin pour faire le point. Si vous éprouvez trop de difficultés ou avez remarqué un symptôme inhabituel, une douleur ou un essoufflement, n’omettez pas de l’en informer. Au cas où vous souhaiteriez prendre part à une compétition officielle ou vous intégrer dans une association sportive, vous devez être en possession d’un CNCI (certificat de non-contre-indication) à la discipline, un document délivré par votre médecin traitant.

vendredi 28 août 2015, par Romain Morillon