Comment adopter le compagnonnage dans le jardin ?

Le compagnonnage est une technique de culture ancienne adoptée autrefois par les jardiniers lorsque les pesticides chimiques n’existaient pas encore. Cette méthode consiste tout simplement à offrir aux fleurs et aux légumes un milieu de culture idéal en choisissant judicieusement leurs « compagnons ».

Les plantes compagnes

A une époque où les herbicides étaient encore inconnus, les jardiniers ont une découverte importante : ils se sont rendu compte que certains végétaux repoussent des insectes et réduisent la prolifération des mauvaises herbes. Ils ont exploité ces spécificités pour avoir un jardin sain et fructueux.

On distingue ainsi différentes manières d’utiliser les plantes compagnes. D’une manière générale, elles contribuent au développement de leurs voisines : en éloignant les nuisibles mais aussi en protégeant les auxiliaires qui vont du bien au jardin.

Réussir le compagnonnage

Chaque plante détient ses propres caractéristiques. Parmi celles qui permettent d’éloigner les insectes, on peut citer les carottes qui, de par l’odeur qu’elles dégagent, permettent d’éloigner la teigne du poireau ainsi que la mouche de l’oignon. La carotte sera semée entre les rangées de plantes. Pour faire fuir les mouches de la carottes, il est conseillé de mélanger le terreau avec du marc de café avant d’entamer le semis.

Le romarin, la moutarde, la sauge, le persil, le céleri, le trèfle ou encore les tomates font fuir la piéride du chou, les escargots mais aussi les limaces. Pour sa part, l’hysope empêche les mouches blanches de pondre sur les choux tandis que le myosotis constitue une bonne compagne pour les framboisiers. L’odeur que cette plante dégage empêche la multiplication du ver du framboisier. Par ailleurs, la menthe poivrée ou verte éloigne les pucerons noirs et évitent que ces derniers ne se fixent sur les rosiers.

Bien placer et choisir les plantes compagnes

Les plantes compagnes doivent être placées à un emplacement judicieusement choisi du jardin potager pour distraire efficacement les nuisibles et les éloigner. Trop proches du potager, certaines plantes attirent des insectes indésirables au potager.

Le compagnonnage des fleurs avec des légumes attirent les bourdons et les abeilles, ce qui permet de contribuer à la fructification des légumes et des fruits. Enfin, les aromates constituent d’excellentes compagnes, il faudra donc en cultiver un peu partout dans le potager.

mercredi 4 avril 2012, par Hélène André