Comment semer les légumes ?

Pour réaliser le semis des légumes, plusieurs alternatives s’offrent au jardinier dont le semis en place et le semis en pépinière. Le choix dépend des spécificités de la plante mais aussi des préférences du jardinier. Voici quelques informations utiles.

Comment se déroule le semis en place ?

Le semis en place est effectué directement sur la parcelle de terrain où la plante va grandir. Un semis en place permet notamment de s’épargner la phase de repiquage qui est une étape assez longue et qui est susceptible de provoquer du stress chez la plante tout en portant atteinte à son développement. Le semis en place permet, en outre, d’optimiser l’enracinement et offre à la plante une meilleure résistance contre aux agressions extérieures.

En revanche, en semant en place, une grande partie du potager sera utilisée sur une durée prolongée, sans que la récolte ne soit envisageable. De plus, le semis en place requiert un travail de désherbage et de rajeunissement afin que la plante puisse profiter d’un espace suffisant pour s’épanouir. En gros, le semis en place intéresse les plantes qui ne requièrent pas de repiquage ou qui ne peuvent pas être repiquées. Signalons que c’est le cas de la majorité des légumes-racines tels que les radis ou les carottes et de certains légumes appartenant à la famille des fabacées comme le haricot. Ce mode de semis se réalise dès le printemps et continue en période estivale.

Comme se passe le semis en pépinière ?

Cette méthode de semis est effectuée sur un sol riche en humus, protégé des vents et profitant d’une bonne exposition au soleil. Les plantes y entament leur développement avant d’être transplantées ou repiquées dans le potager, qui sera leur place définitive. Le semis en pépinière offre aux graines de meilleures chances de germer étant donné qu’ils reçoivent suffisamment de chaleur et d’éléments nutritifs. Ce mode de semis permet, par ailleurs, d’éviter l’utilisation excessive de graines. En revanche, la plante endure un stress pouvant avoir un impact sur le renouvellement de végétation.

Il est utile de noter que le semis en pépinière concerne les plantes qui ont besoin d’un repiquage. Cette technique est également préconisée pour les espèces qui ont une germination lente telles que la marjolaine mais aussi des légumes comme le chou, le poireau ou la laitue.

jeudi 16 juin 2011, par Hélène André