Comment et quand planter le topinambour ?

Le topinambour est une plante provenant de l’Amérique du Nord, apprécié spécialement pour ses tubercules qui se cultivent en automne et jusqu’à ce que la terre soit complètement gelée. Découvrez comment et comment planter ces tubercules dont l’allure rappelle celle de la pomme de terre.

Le topinambour

Le topinambour est une plante vivace pourvue d’une racine tubéreuse. Son tubercule est similaire à une minuscule pomme de terre. Ce légume peut se manger cru, en salade, ou cuit. Il s’accommode de différentes manières. Il peut être consommé en bouillie, cuit à la vapeur, au four ou frit. Sa cuisson doit toutefois être moins longue que celle de la pomme de terre pour conserver toute sa saveur et sa texture. Sa valeur nutritive est très intéressante : ce légume renferme des fibres, des protéines, du fer, des minéraux mais aussi de la vitamine A, B et C.

Comment cultiver le topinambour ?

Le topinambour peut se cultiver sur presque tous les types de sols, hormis les sols trop humides et alcalins. Il apprécie le soleil mais il pousse tout aussi bien à la mi-ombre. Avant d’entamer sa culture, il faudra préalablement préparer la terre. On y ajoute du terreau bien décomposé ou du compost. Les tubercules seront plantés en automne ou au début du printemps, à sept centimètres de profondeur et espacés d’une trentaine de centimètres. Les rangées devront être séparées d’un mètre environ.

Comment entretenir le topinambour ?

Trente jours après la plantation, il est conseillé de sarcler le sol afin de se débarrasser des mauvaises herbes. Durant la période estivale, le topinambour crée de l’ombre autour de lui, si bien que les mauvaises herbes ne se manifestent plus. Cette plante supporte bien la sécheresse, l’arrosage sera donc léger. Notons, en outre, que le topinambour se défend très bien contre les maladies et les insectes.

A quelle période se déroule la récolte du topinambour ?

La récolte du topinambour commence juste après les premières gelées d’automne. Sa saveur s’améliore au fur et à mesure que l’automne progresse. Ainsi, il est préférable d’effectuer la récolte assez tardivement. Enfin, il ne sera nécessaire de replanter le topinambour : les résidus de tubercules restés dans le sol pourront repousser pour le prochain printemps.

mercredi 6 juillet 2011, par Hélène André