Comment et quand planter le thym ?

Le thym est une plante provenant du bassin méditerranéen. Appartenant à la famille des labiées, elle comprend plusieurs espèces que l’on retrouve dans les jardins potagers. Cette plante aromatique appréciée des cuisiniers est parfois utilisée pour soulager certaines maladies. Découvrez comment et quand planter le thym.

Description du thym

Le thym est une plante résistante, contrairement aux herbacées qui disparaissent après la floraison ou la fructification. Le serpolet, une autre appellation courante, est une espèce rampante aux fleurs parfumées recherchées par les abeilles pour la production de leur miel. Les inflorescences, insérées en glomérules, apparaissent notamment en début d’été. Notons que les pétales de cette plante sont plus hautes que les étamines. Cet arbrisseau ligneux déploie un feuillage odoriférant. Les espèces les plus communes du thym sont le thym sauvage, le thym vulgaire et le thym citron.

La culture du Thym

Le thym n’est pas difficile à cultiver et n’exige pas de soins particuliers. La plantation par bouture s’effectue favorablement aux mois de juillet et août. Un terrain asséché fera l’affaire car cette plante craint l’humidité. Elle se développe mieux lorsqu’elle est exposée au soleil. En outre, sa résistance au froid est remarquable (jusqu’à moins de 15 degrés). Les fans de cette plante aromatique peuvent effectuer des cultures en pot où seront mélangés de la terre, un peu de sable et de l’engrais organique.

En période de grande chaleur, le thym a besoin d’arrosages généreux, mais beaucoup moins en hiver pendant lequel le soleil est absent. En général, il n’y a pas de période de récolte, à l’instar de certaines plantes, car le thym est productif tout au long de l’année. Par ailleurs, il est recommandé de recueillir les feuilles et les extrémités des tiges au commencement de la floraison. Cette opération permet un développement harmonieux de la plante. Quant à la conservation des récoltes, il convient de choisir un lieu hors d’atteinte du soleil mais aéré, assez chaud et sans humidité. Le thym peut aussi être conservé dans un congélateur.

Les vertus culinaires et médicinales du thym

En cuisine, le thym sert d’ingrédients pour aromatiser les sauces accompagnant les viandes, les volailles, les poissons et les légumes. Cette plante est aussi réputée pour ses vertus digestives. En outre, le thym contient des huiles essentielles médicinales capables d’éliminer des bactéries. Il permet également de soulager voire de guérir certaines maladies respiratoires et certains maux de gorge.

mercredi 1er juin 2011, par Hélène André