Comment et quand planter le néflier ?

Le néflier est un arbre originaire de l’Asie occidentale dont les fruits particuliers attisent les curiosités. Les nèfles sont prisées pour le goût original de leur chair. D’une apparence peu ragoûtante, ces fruits ne manquent pas de satisfaire les papilles des plus gourmands.

Période et milieu de culture

Le néflier se cultive généralement en automne afin de permettre une meilleure reprise au printemps et un renforcement des racines avant le froid. Comme la majorité des arbres fruitiers, il peut également se planter au printemps. Dans ce cas, il faut prévoir un arrosage beaucoup plus abondant. Si le néflier affectionne particulièrement le soleil, il s’adapte également à un climat plus frais. Il est d’ailleurs cultivé à mi-ombre dans le sud de l’Europe. Le néflier apprécie un sol bien drainé et peu humide. Il peut résister au calcaire mais exige alors une bonne dose de matières organiques pour bien se développer. La floraison intervient généralement entre avril et juin. La récolte se fait d’octobre à novembre, selon les régions de culture.

Plantation du néflier

Après avoir choisi un endroit favorable à la culture, creuser un trou d’environ quatre vingt centimètres de profondeur et de diamètre. Recueillir la terre qui a été retirée et la préparer en y ajoutant une bonne dose d’amendement organique. S’assurer également de la régularité de la terre. Si nécessaire, ajouter du sable au mélange pour optimiser le drainage. Hydrater ensuite les racines en le trempant dans un seau d’eau. Après les avoir bien aérés, placer le plant bien au milieu du trou. Recouvrir avec le terreau préalablement préparé et tasser. Terminer la plantation par un arrosage abondant.

Taille et entretien du néflier

Le néflier a besoin de tailles régulières tout au long de sa croissance. L’opération permet non seulement de conserver le fruitier à la taille que l’on souhaite mais également de favoriser le développement de la plante. La taille permet, par ailleurs d’offrir un meilleur ensoleillement au néflier. Les branches fragiles ou mortes sont à éliminer régulièrement, généralement en automne. Les ramifications complexes doivent, quant à elles, êtres supprimées dès la fin de l’hiver. Au printemps, il est conseillé d’apporter un peu de fumier décomposé à la terre de culture. Il faut aussi prendre soin de vérifier fréquemment le niveau de drainage du sol. A la récolte, les nèfles sont cueillies bien mûres. Contrairement à certains fruits, elles ne se développent plus après avoir été détachées de l’arbre.

vendredi 22 avril 2011, par Hélène André