Comment et quant planter le navet ?

Le navet est une plante herbacée, originaire d’Asie. Il est cultivé pour sa racine pulpeuse dont la chair est consommée en tant que légume. Le navet se plante facilement dans le jardin. Il suffit de suivre quelques étapes et de respecter quelques précautions pour obtenir des légumes de qualité.

Le bon moment pour bien planter le navet

Avant d’entreprendre la plantation du navet, il est important de savoir que ce légume asiatique se décline en deux principales variétés, en fonction de la saison de culture. On distingue d’un côté les navets du printemps et de l’été à savoir le demi-long de Croissy et le Milan rouge. D’un autre côté, il y a ceux de l’automne et de l’hiver en l’occurrence le Jaune boule d’or et Blanc dur d’hiver. Cette seconde catégorie se plante généralement entre juillet et octobre. Les navets des saisons chaudes sont, de leur côté, cultivés entre mars et juin. Quelle que soit la variété cultivée, celui-ci affectionne particulièrement une terre riche en matières organiques. Le sol doit être à la fois ameubli en profondeur et humide. Enfin, la croissance de la plante est favorisée par une exposition au soleil.

La plantation proprement dite

Le navet se plante directement en pleine terre. Commencer par creuser des lignes espacées d’environ 25 centimètres, de 2 centimètres de profondeur. Après s’être assuré de la régularité et de l’humidité du sol, y répartir les graines d’une façon ordonnée. Si nécessaire, on peut avoir recours à un semoir à main. Recouvrir ensuite les graines réparties avec du terreau préalablement préparé. Tasser la terre à l’aide du dos d’un râteau ou d’une planche, puis arroser finement. L’éclaircissement se fait environ 20 jours après le semis, lors duquel les plants les plus faibles sont éliminés.

De la récolte à la consommation

Pour les navets d’été et de printemps, dont le semis s’effectue à partir de mars, la récolte peut se faire tout au long de l’année, selon les besoins. Les autres variantes de navet peuvent également être récoltées une fois à maturité et une bonne conservation permet d’en consommer sur une longue durée. Les navets sont qualifiés de matures lorsque leur racine présente un diamètre de plus de 3 centimètres. La récolte se fait très facilement. Il suffit d’arracher le légume, par temps sec, en tirant sur la base des feuilles. Au besoin, on peut utiliser une fourche-bêche. La conservation du navet est tout aussi simple. Un milieu frais, sombre et aéré est idéal pour préserver la qualité du légume. Il est également possible de garder le navet dans du sable sec pour pouvoir en profiter plus longtemps.

vendredi 1er avril 2011, par Hélène André