Comment et quand planter le haricot vert ?

Le haricot vert compte parmi les légumes les plus faciles à cultiver dans le jardin. Semé au bon moment et au bon endroit et bien entretenu avec quelques gestes, il nous fait découvrir rapidement son goût unique. A apprécier sans modération…

Cultiver au bon moment et au bon endroit

Le haricot vert se cultive dès que la température dépasse les 10°C, généralement entre avril et juillet. Plantée trop tôt, la plante ne survivrait pas au froid et à la pluie. Semées trop tard, les graines pourraient toutefois tarder à germer. Originaire de l’Amérique du Sud, le haricot vert affectionne une terre légère, régulière en profondeur et particulièrement meuble. Ce légume n’est néanmoins pas très capricieux et peut s’adapter à divers types de sol. Il existe plusieurs variétés de haricot vert dont la plus courante et également la plus facile à cultiver est le haricot nain. Cette variété ne nécessite ni palissage ni tuteurage mais se cultive par simple semis en terre.

Comment planter le haricot vert ?

La plantation du haricot vert s’effectue par germination des graines. Afin de stimuler la pousse, les haricots sont préalablement trempés dans de l’eau tiède, pendant une nuit entière. Une fois l’enveloppe des graines bien ramollie, celles-ci sont déposées dans de petits trous, espacés d’environ huit centimètres. Recouvrir ensuite avec le terreau déjà préparé avant de tasser. La terre doit être bien meuble et régulière en profondeur pour que les racines puissent bien se développer. Une exposition au soleil et un arrosage régulier permettront une meilleure croissance de la plante. Les premières pousses apparaissent alors très rapidement et lorsque les jeunes plants atteignent une hauteur d’une dizaine de centimètres environ, il est nécessaire de butter les pieds et d’arroser abondamment pour obtenir de meilleurs résultats.

Entretien du haricot vert

Cultivé dans les zones tropicales comme en régions tempérées, le haricot vert exige une température optimale comprise entre 20°C et 25°C pour se bien se développer. Ce légume exige également un endroit situé à l’abri du vent et afin de booster sa croissance, il s’avère avantageux d’utiliser de l’engrais bio spécifique. Assez sensible, le haricot vert doit être protégé des insectes et des maladies. Les pucerons peuvent notamment être écartés par vaporisation d’eau savonneuse. A titre préventif, on peut également faire pousser des plantes attirant les insectes dans le jardin, dont la menthe. En cas de maladie, il est primordial d’éliminer les pieds infectés sous peine de contaminer les autres plantes. Afin de limiter les risques, il est également recommandé de ne pas associer le haricot vers avec des concombres.

samedi 9 avril 2011, par Hélène André