Comment et quand cultiver le genévrier ?

Le genévrier, qui est également appelé genièvre, est un petit arbre provenant du continent européen. Il produit des petites baies de couleur violette et possède un feuillage épineux. A l’instar du sapin, du pin ou de l’épicéa, son bois est rustique et résistant et est très utilisé pour confectionner des meubles. Cette plante ne craint ni l’hiver ni l’été mais pour éviter qu’elle ne se flétrisse ou perde de sa fraîcheur, on doit lui prodiguer certains soins.

L’emplacement idéal pour le genévrier

Le genévrier est une plante qui affectionne beaucoup le soleil. On peut le cultiver sur un sol argileux, acide, rocheux mais aussi sur un sol « ordinaire ». Il ne craint pas le froid mais n’aime pas les sols trop humides. En revanche, cet arbuste peut très bien pousser sur un sol non calcaire. Une fois que l’on a trouvé le bon endroit pour cultiver le genévrier, on devra préparer le sol qui va recevoir le jeune plant. Cet arbuste n’apprécie par les sols contenant trop d’eau, mais il faudra lui apporter de l’engrais afin de favoriser le développement des jeunes pousses.

Comment entreprendre la culture du genévrier ?

Pour le semis des graines de genévrier, on y procèdera de préférence entre septembre et octobre, c’est-à-dire vers le début de l’automne. On effectuera le semis dans un pot à l’intérieur duquel on aura pris la peine de rajouter du charbon de bois écrasé et du compost. Il est essentiel de disposer les graines à l’intérieur du compost puis de les envelopper dans du sable : telle est la première étape de la culture du genévrier.

On passe ensuite à la seconde étape qui se résume à planter de nouveau les jeunes pousses à l’intérieur de pot dans lequel on aura incorporé du sable et du terreau. Ces jeunes pousses pourront, par la suite, être replantées en pleine terre. Il faudra fournir au sol de l’azote pour permettre à la jeune pousse de bien se développer. Pour booster sa croissance, le genévrier a besoin d’une terre riche en azote K et P. Lorsqu’il devient un peu plus grand, la plante requerra des fertilisants qui contiennent de l’azote A, K, N et P. La fertilisation arrivera à son terme à la fin du mois de juin.

Bien entretenir le genévrier

Lorsqu’on cultive le genévrier, l’arrosage est fondamental. Cette opération sera réalisée de manière régulière tout en veillant à ce que l’eau ne stagne pas au-dessus du sol. Durant l’hiver, l’arrosage sera interrompu. Toutefois, il faudra légèrement mouiller les feuilles de l’arbuste afin qu’il ne perdre pas sa fermeté.

mercredi 27 juillet 2011, par Hélène André