Comment et quand planter l’amélanchier ?

L’amélanchier est un arbuste originaire de l’Amérique du nord. Ce dernier produit des petites baies bleues comestibles. Très peu connus, ces fruits sont pourtant bien savoureux. Voici quelques conseils pour planter l’amélanchier.

Description de l’amélanchier

L’amélanchier se cultive aussi bien pour ses petits fruits bleus comestibles que pour ses fleurs décoratives qui parent à merveille le jardin. Arborant une silhouette élégante, l’arbuste se prête tant en haie bocagère qu’en massif. C’est durant le mois d’avril et mai que les fleurs de cette plante font leur apparition. Après la floraison du printemps, l’arbuste donne naissance à des minuscules baies sucrées, contenant une grande quantité de vitamines C, appelées les amélanches. Elles sont excellentes pour faire de la confiture ou pour garnir une tarte. En automne, le feuillage de l’arbuste est resplendissant et affichent des superbes teintes allant du cuivre au pourpre.

Recommandations pour la culture de l’amélanchier

Pour la culture de l’amélanchier, il est préférable d’opérer durant l’automne, avec un peu de soleil pour favoriser la teinte des feuilles et en hiver si l’on désire jouir d’une floraison luxuriante. L’amélanchier n’apprécie pas les sols superficiels qui s’assèchent très vite en période estivale. Pour sa plantation, on procèdera de préférence durant l’automne pour bénéficier d’une bonne floraison à partir du printemps qui suit. Les jeunes sujets seront soutenus par des tuteurs.

L’amélanchier affectionne un sol profond, riche, consistant et bien frais. Une exposition plein soleil est également essentielle pour une meilleure floraison. Ceci dit, la plante apprécie également la mi-ombre. Pour la plantation proprement dite, on espacera les sujets d’environ quatre mètres. Pour contribuer à la réussite de la culture, on peut effectuer de légères tailles, après la floraison, pour mieux aérer l’arbuste.

La multiplication de l’amélanchier

Pour le semis de l’amélanchier, il faut procéder en pépinière dès lors que les graines atteignent leur maturité. Il est cependant recommandé de disposer la semence en strates pendant un mois, dans un endroit où la température est de 20°C. On placera par la suite la culture, dans un endroit frais à l’extérieur. Le temps de germination est assez long et peut dans certains cas aller jusqu’à 18 mois. Durant le mois de juin, on peut effectuer des boutures herbacées et en août et septembre, on peut réaliser des boutures semi-ligneuses.

mardi 23 août 2011, par Hélène André