Comment et quand cultiver les solanacées ?

Les solanacées appartiennent à la famille des gamopétales. Il s’agit de plantes frêles, non ligneuses, d’arbustes ou encore de lianes poussant dans les zones tempérées et tropicales. Plusieurs fruits et légumes proviennent de cette famille de plantes, dont notamment la pomme de terre, les aubergines, les tomates ou encore les poivrons.

Description générale des solanacées

Les solanacées sont pourvues de feuilles simples ou composées. Leurs fleurs sont bisexuées et renferment le pistil et l’étamine. Elles sont soit regroupées en minuscules grappes soit isolées. Quant au fruit, il peut être charnu, on parle alors de baie comme la tomate ou sec lorsqu’il s’agit d’une capsule comme tel est le cas du datura.

Comment cultiver les solanacées ?

Il est essentiel que les solanacées soient semées à l’intérieur. Leur semis s’effectue durant le mois d’avril. Il faut procéder à un repiquage vers la fin du mois de mai ou au début du mois de juin. Durant les premières semaines, il est nécessaire de protéger les solanacées à l’aide d’un couvercle en plastique ou d’un tunnel. Ces plantes ont besoin d’au moins six heures d’ensoleillement par jour. La température idéale se situe entre 18 et 28°C. A une température inférieure à 10°C, leurs plants risquent de perdre de leur vigueur et leurs fruits peuvent être malformés. Pendant la pollinisation, la température ne doit pas descendre sous 13°C ou dépasser 35°C car la fructification n’aurait pas lieu.

L’entretien du sol des solanacées

Les solanacées affectionnent les sols légers contenant une forte quantité de matières organiques et quelque peu sableux. Elles apprécient un pH situé entre 6.0 et 7.0. Il faudra veiller à ce que la terre soit bien meuble pour que le jeune plant puisse déployer convenablement ses racines. Ces types de légumes requièrent également de l’engrais organique associé à des engrais solubles et minéraux. Cela dit, une trop grande quantité d’engrais riche en azote pourrait retarder la maturité des fruits mais favorise cependant un feuillage touffu.

Lorsque les solanacées prennent la place de cultures dégageant beaucoup d’azote telles que les choux ou les légumineuses, leur développement est meilleur mais ils arrivent cependant à maturité plus tardivement. Durant le printemps, l’utilisation de fumier combiné à un engrais minéral est bon pour la multiplication des solanacées.

vendredi 22 juillet 2011, par Hélène André