Comment planter l’athyrium ?

Si vous souhaitez décorer un coin un peu sombre de votre jardin, l’athyrium est la plante qu’il vous faut. Il s’agit d’une fougère caduque, souvent plantée en sous bois. Peu exigeante, elle ne requiert que quelques gestes d’entretien pour s’épanouir. Découvrez comment réussir votre culture.

A propos de l’athyrium

L’athyrium est une fougère appartenant à la famille des Dryoperidacées. Cette plante qui possède un feuillage persistant tapisse souvent les pieds des arbres et les sous-bois. Elle est d’ailleurs connue pour sa manière particulière d’orner les coins plutôt sombres. Contrairement à la plupart des végétaux, l’athyrium se plaît dans les endroits totalement ombragés ou à mi-ombre. Même placée dans un coin bien abrité du soleil, la plante offre un feuillage particulièrement beau. Sachez toutefois que l’ombre ralentit la croissance de l’athyrium.

La plantation de l’athyrium

L’athyrium se plante de préférence en dehors des périodes de froid et de grande chaleur, en principe en automne ou au printemps. Il peut se cultiver tant en pot qu’en pleine terre mais généralement, sa plantation se fait directement dans le jardin, dans un coin ombragé ou à mi-ombre. Pour optimiser le développement de la plante, choisissez un mélange de terreau et de terre de jardin. Le recours à des billes d’argiles est également recommandé pour un drainage optimal. L’athyrium se multiplie par division de la touffe, réalisée généralement au printemps. Pour la culture en pot, un rempotage dans un contenant plus grand est nécessaire tous les 2 ou 3 ans afin de permettre une meilleure croissance des racines.

Entretien de l’athyrium

L’athyrium est loin d’être une fougère exigeante. La plante n’a pratiquement pas besoin d’entretien. Néanmoins, quelques soins peuvent être utiles pour obtenir un feuillage encore plus beau. Il est recommandé d’éliminer les feuilles jaunies ou séchées au fur et à mesure. Durant les périodes de chaleur, veillez à ce que l’humidité du sol soit bien maintenue en paillant le pied de la plante. Sachez, par ailleurs, que l’athyrium craint le soleil. Veillez à ce que ses feuilles ne soient pas en contact direct avec les rayons solaires. La plante étant très rustique, elle résiste aux grands froids. Le feuillage disparaît totalement en hiver et réapparaît magnifiquement avec le printemps.

mercredi 2 mai 2012, par Hélène André