Comment cultiver le goji ?

Le goji, de son nom scientifique Lycium Barbarum, est un arbuste décoratif produisant des belles baies rouges qui sont excellentes pour la santé. Il peut se planter en pot ou dans le jardin. Découvrez comment cultiver le goji.

Quelques mots sur le goji

Le goji est un arbuste qui pousse naturellement en Chine. Appartenant à la famille des solanacées, cette plante produit des petites baies de couleur rouge. Celles-ci sont un peu sucrées et faiblement acides. Lorsque l’été arrive, le goji fleurit et des jolies fleurs de couleur violet et blanc en forme d’étoile font leur apparition. Au mois de septembre, ces fleurs laissent la place aux baies.

Le goji est une plante aux multiples vertus. Il est utilisé en Asie depuis bien longtemps déjà et se consomme sous forme de jus ou sous forme de fruit séché. Le goji affiche une forte teneur en vitamines, en oligo-éléments mais aussi en minéraux. En consommer permet de redonner du tonus à l’organisme tout en renforçant les défenses naturelles. Ce fruit possède, par ailleurs, des propriétés antioxydantes, ce qui en fait un produit très efficace pour mieux vivre le vieillissement des cellules.

Réussir la culture du goji

Le goji est une plante peu exigeante qui s’épanouira dans tout type de sol à partir du moment où celui-ci est enrichi en terreau. Néanmoins, il poussera bien mieux dans un sol alcalin dont le pH est inférieur à 7 et qui contient beaucoup de minéraux. Notons qu’il est possible de semer des graines de goji. Les semis se font en godet ou en caissette préalablement rempli de terreau fin. Pour que la germination puisse avoir lieu (celle-ci se produit après quatre à six semaines), il faudra placer le godet ou la caissette à l’abri d’une mini-serre à une température allant de 20°C à 25°C.

Pendant l’hiver, le goji n’a pas besoin d’être arrosé lorsqu’il est cultivé en extérieur. Pendant la période estivale, il appréciera un sol frais et régulièrement arrosé. Pour ce qui est de son emplacement, il pourra être cultivé à un endroit exposé ou à mi-ombre. Très rustique, le goji résiste aux températures extrêmes descendant jusqu’à -20°C. Pour provoquer la ramification, il est nécessaire de procéder à une taille du goji. Concrètement, il faudra pincer le bout des branches qui afficheront alors un port plus compact.

dimanche 14 août 2011, par Hélène André