La colocation intergénérationnelle ou accueillir un jeune pour habiter chez soi

Un senior qui accueille un jeune étudiant ou un jeune travailleur chez lui afin qu’il puisse bénéficier d’un logement pour pas cher, c’est l’esprit de la colocation intergénérationnelle. Le concept vous tente ?

La colocation intergénérationnelle gagne du terrain

Le monde a évolué, les habitudes aussi. Si auparavant, la colocation signifiait surtout cohabitation entre étudiants, pratiquement toutes les tranches d’âge y trouvent désormais une solution d’hébergement pratique et pas chère. De plus en plus de seniors choisissent d’héberger des jeunes et de nombreux avantages sont à la clé. Pour le jeune, le loyer est souvent moindre, ce qui lui permet de ne pas exploser son budget déjà très modeste. Pour le senior qui établira donc la charte à respecter, il peut demander au jeune colocataire quelques heures de présence par semaine à la maison, quelques menus services, etc. En d’autres termes, il s’agit d’un échange de bon procédé. Avec la crise de logement et la crise économique, ce concept fait de plus en plus d’adeptes. Les retraités qui vivent seuls et qui ont déjà sauté le pas y voient aussi une excellente solution d’échapper à la solitude.

Une cohabitation à court ou moyen terme ?

La colocation intergénérationnelle offre de nombreuses possibilités. Un senior peut accueillir un jeune durant toute son année scolaire ou le temps d’un stage par exemple. On peut également étendre ce concept aux vacances, pourquoi pas ? Pour les grands-parents qui ont déjà connu des problèmes de logement ou qui ont des petits-enfants confrontés à un tel problème, la compréhension s’installe d’emblée.

Pour les deux générations, c’est aussi l’histoire d’une rencontre inoubliable. Il est agréable de passer du temps ensemble à discuter, d’en apprendre un peu plus sur chaque génération. Vous pouvez par exemple enseigner à tricoter ou à cuisiner à votre jeune colocataire. De son côté, il pourra vous apprendre à manipuler un ordinateur, à vous familiariser avec Internet, etc. Bien évidemment, votre colocataire ne devra pas être une charge financière supplémentaire pour vous. Il se chargera lui-même de son approvisionnement en nourriture et autres frais personnels.

Si vous souhaitez avoir une première expérience d’une telle cohabitation, vous pouvez très bien commencer par accueillir un jeune en stage dans votre ville. Sa durée de séjour étant relativement courte, vous aurez par la suite le temps de voir si vous êtes prêt à renouveler l’expérience pour une période plus longue.

lundi 16 novembre 2015, par Romain Morillon