Quels légumes cultiver dans votre potager ?

Entretenir un potager est une activité gagnant de plus en plus en popularité. Pour réussir la mise en place d’un tel espace, il faut bien choisir les variétés de légumes à planter ainsi que leur emplacement. Plusieurs critères sont à tenir en compte pour ne pas nuire à la réussite de la plantation. Voici quelques recommandations.

Comment choisir les variétés de légumes à cultiver dans votre jardin ?

Avant de se lancer dans le jardinage, il est utile de dresser la liste des légumes que l’on souhaite planter. On peut notamment se baser sur les besoins en termes de légumes. Pour celui qui possède un jardin assez vaste, il pourra planter plusieurs variétés. On peut également établir la liste en se basant sur les connaissances que l’on possède sur l’entretien de tel ou tel légume.

On doit aussi se référer au budget dont on dispose. En effet, il faudra prévoir la quantité de fertilisants à utiliser, les outillages nécessaires pour le bon entretien du potager sans oublier les divers produits de traitement.

Il faut, par ailleurs, savoir que certaines variétés sont plus exigeantes que d’autres et requièrent plus d’attention. Dans tous les cas, il faut toujours garder à l’esprit que jardiner est activité plaisante et non contraignante.

Le compagnonnage des légumes

Le compagnonnage consiste à cultiver deux ou plusieurs variétés de légumes côte à côte. Pour choisir les espèces qui se trouveront au sein d’un même espace, on devra se référer sur les avantages que chaque variété pourra offrir à l’autre de par leurs caractéristiques naturelles. On pourra notamment cultiver les poireaux à proximité des carottes tandis que les oignons apprécient la proximité des carottes. Ce, car les poireaux font fuir les mouches des carottes et de même, la carotte repousse la mouche des oignons. En tenant compte de ces combinaisons, on fera une économie sur les insecticides tout en évitant que les plantes ne soient contaminées.

De même que certains légumes font du bien à d’autres légumes, il existe des espèces qui ne doivent surtout pas être cultivées côte à côte comme c’est le cas de l’ail qui ne doit pas se trouver dans le voisinage des haricots ou des choux.

Le compagnonnage est aussi valable pour associer des légumes dont l’entretien est identique. Ainsi, on réunira sur une même parcelle des espèces affichant les mêmes besoins du point de vue du sol, de l’eau ou de l’engrais.

lundi 8 août 2011, par Hélène André