Location de vacances : des conseils pour éviter les abus et les déceptions

La réservation sur Internet d’une maison ou d’un appartement pour les vacances est devenue une pratique très courante. Toutefois, nombreuses sont les victimes d’arnaques en tout genre. Voici des conseils pour déjouer les abus.

Les premières précautions à prendre

Les arnaqueurs pullulent sur la toile. Les locataires de vacances ne sont pas épargnés de leurs actes malfaisants. Aussi, pour vous mettre à l’abri d’une éventuelle déception, vous devez prendre quelques précautions. Vous devez, en premier lieu, vous méfier des offres trop alléchantes. Elles suggèrent généralement des prix défiant toute concurrence ou des propositions « de dernière minute ». Elles cachent souvent les plus mauvaises surprises.

Lorsque vous repérez une offre qui semble vous convenir, pensez à vérifier au préalable les coordonnées du propriétaire de la maison ou de l’appartement. Assurez-vous qu’il n’utilise pas un numéro de téléphone, une adresse e-mail ou postale fictive. Avant de conclure une transaction, contrôlez qu’il figure bien sur le registre du commerce. La consultation de certains forums peut aussi vous aider à connaître si des arnaques ont été déjà perpétrées sur le site qui propose la location de vacances.

D’autres conseils utiles

Évitez de payer l’intégralité du montant de la location à la réservation. Légalement, vous ne devez verser que des acomptes qui ne dépassent pas le tiers du coût total du séjour. Dans le cas où le bien est localisé en France, refusez toute proposition de paiement vers un compte domicilié à l’étranger ou par mandat cash. Avant le versement des arrhes, accordez une importance particulière au contenu du contrat de location qui doit être rédigé en deux exemplaires et comporter la signature du propriétaire et la vôtre.

Ce document doit également inclure un descriptif précis du bien loué, comme sa superficie, le nombre de pièces, les équipements mis à votre disposition. Doivent aussi y figurer le coût de la location, les dates du début et de la fin de votre séjour. A l’arrivée, il est préférable d’établir un état détaillé des lieux et un relevé des différents compteurs pour pallier aux litiges qui pourraient survenir au moment où vous quitterez l’endroit. Si vous constatez que le bien n’est pas conforme à la description faite sur Internet ou si vous détectez des vices cachés, vous êtes en droit d’exiger une réduction du prix ou un remboursement intégral.

mardi 10 juin 2014, par Romain Morillon