Des conseils pour faire le bon choix d’une assurance

Personne n’est à l’abri d’un aléa de la vie. La souscription à un contrat d’assurance s’avère donc nécessaire, notamment pour les seniors. Dans certains cas, elle est obligatoire. Voici quelques conseils qui vous permettront de choisir la bonne assurance.

Des assurances obligatoires ou facultatives

Tout d’abord, il convient de savoir que vous avez le choix entre deux grandes catégories d’assurance. Si vous optez pour les assurances des personnes, les prestations auxquelles les assureurs s’engagent sont bien définies dans les clauses du contrat. Les remboursements sont donc déterminés au préalable. Les dommages subis ne seront pas évalués. Pour ce qui est de l’assurance dommage, les compagnies d’assurance répartissent la valeur globale des primes versées par tous les membres entre les assurés qui ont été victimes d’un sinistre.

Certaines assurances sont imposées par la loi. Si vous avez un véhicule, vous êtes contraint de souscrire à une assurance auto. Si vous êtes détenteur d’un immobilier locatif, vous devez adhérer à une assurance sur les risques locatifs. Certains types d’assurance sont facultatifs, mais il s’avère plus prudent d’envisager une souscription, en fonction du contexte et de la situation géographique de votre bien. Vous pouvez signer un contrat qui complétera une assurance obligatoire et vous couvrira en cas d’aléa.

Assurance : les modifications à la fin de la vie active

À la fin de votre vie active, vous n’aurez plus besoin de certaines assurances. Vous devez alors modifier certains contrats incluant des clauses qui ont rapport à votre profession lorsque vous allez partir en retraite. La demande sera faite par lettre recommandée avec accusé de réception, indiquant clairement la date et la nature de la modification souhaitée. Vous pouvez continuer à adhérer au sein de votre ancienne mutuelle, à titre volontaire, soit la quitter. Dans ce cas, vous devrez requérir un certificat de sociétariat pour que vous puissiez percevoir les prestations auxquelles vous avez droit.

Pour souscrire à un contrat, vous pouvez entrer directement en contact avec un salarié d’une compagnie d’assurance. C’est la manière la plus courante, même si ces préposés ne disposent d’aucune marge de manœuvre pour assouplir les conditions liées au contrat. Vous pouvez aussi opter pour un agent général dûment mandaté qui jouit de plus de liberté puis qu’il exerce une profession libérale. Les courtiers, quant à eux, opèrent comme des commerçants indépendants. Ils sont toujours à la recherche des meilleures conditions possibles pour fidéliser leur clientèle.

mardi 20 décembre 2011, par Romain Morillon