Prendre soin de son chien ou de son chat au printemps

Tout comme nous, nos animaux de compagnie subissent les désagréments du temps, surtout pendant la période printanière. Démangeaisons, yeux qui pleurent, nez qui coule… c’est le signe d’une allergie. Le chien ou le chat devrait donc être soigné pour retrouver la forme durant les beaux jours.

Chien et chat : stop aux allergies !

Le pollen est une des causes fréquentes des allergies de nos chers compagnons à quatre pattes. Appelée pollinose, elle peut être très gênante pour l’animal et peut entraîner des séquelles. La plupart du temps, les propriétaires des chiens et des chats ne savent pas reconnaître les allergies de leurs animaux. Bien que variés, les symptômes sont faciles à reconnaître. Le chat ou le chien se gratte plus que d’habitude, son nez coule, il a les yeux rouges, il perd ses poils, il a des éruptions cutanées, il éternue souvent…

Dans le cas où l’animal présente ces signes, il est préférable d’aller consulter un vétérinaire, car il est possible que ce ne soit pas seulement de l’allergie. A part le pollen, ces animaux peuvent être hypersensibles aux allergènes environnementaux, notamment les acariens, la poussière et les moisissures. Les allergies cutanées sont les plus fréquentes, notamment sur la tête et poitrail.

Des traitements adaptés

Il faut savoir que les traitements prodigués aux chiens et aux chats sont remboursés par l’assurance santé. Le vétérinaire fera un examen pour déterminer la ou les causes de l’allergie (piqûres de puces, alimentation, etc). Le vétérinaire fera également des tests sanguins ou cutanés. Dès que les causes sont définies et s’il s’agit d’un pollinose, on lui donnera des antihistaminiques ou de la cortisone. Ces traitements doivent être suivis à la lettre.

Il est également possible que le vétérinaire propose des traitements naturels, comme la phytothérapie, l’homéopathie, l’acupuncture ou l’ostéopathie. Pour le chien, il faudrait prévenir les piqûres de moustiques, surtout avec l’arrivée du printemps. Dans le sud-ouest et le bassin méditerranéen, le moucheron, appelé phlébotome est responsable la leishmaniose. Le vétérinaire peut alors conseiller un vaccin contre cette maladie.

lundi 27 mai 2013, par Romain Morillon