Chercher un emploi à 50 ans : mettez toutes les chances de votre côté

Se remettre sur le marché des demandeurs d’emploi à 50 ans est souvent difficile. Quelques conseils permettent cependant de réduire le temps de recherche et d’alléger le stress, la frustration et la crainte générés par cette situation.

Balayer les préjugés

Les recruteurs ont tendance à cataloguer les plus de 45 ans dans la catégorie des séniors. Pour eux, celui qui figure dans cette tranche d’âge sollicite un salaire trop élevé, a plus de difficulté d’adaptation, d’apprentissage et d’assimilation, est moins dynamique et flexible, bref, que des inconvénients.

Il convient alors, dès la première approche, de montrer que ces points faibles ne sont pas forcément présents chez vous. Cet état d’esprit devra se faire ressentir dès la lecture de votre lettre de motivation, et encore plus lors de votre entretien d’embauche. Si besoin, n’hésitez pas à faire un travail sur vous pour être plus convaincant et mettre fin à ces préjugés. Par exemple, pour conserver une apparence jeune et énergique, mettez-vous au sport. Informez-vous constamment pour rester au courant des nouvelles technologies et des modes de management en vigueur.

Mettre en avant ses expériences

L’expérience est le véritable point fort des quinquagénaires. Votre passé professionnel vous a certainement permis d’apprendre de vos erreurs, et de mettre ainsi au profit de votre potentiel nouvel employeur toutes vos compétences. Analyses et recommandations constituent votre force, et il importe que vous le fassiez comprendre à votre recruteur. Ce dernier doit aussi être convaincu que votre motivation n’est pas seulement financière (dans le but de rembourser votre maison, votre voiture…). Elle réside vraiment dans la volonté d’accomplir les tâches confiées en toute loyauté et intégrité.

Elargir son champ de recherches

Le CDD et le CDI ne constituent pas les seules possibilités qui se présentent aux demandeurs d’emploi. Les séniors peuvent aussi décrocher un contrat d’intérim par exemple. Cette diversité s’étend également aux secteurs d’activité. Si pendant des années, vous avez évolué dans une filière, ne vous sentez pas obligé d’y rester. Chercher du travail à 50 ans est aussi une occasion de changer de cap et de s’orienter vers une autre branche.

S’appuyer sur toutes les aides existantes

Chercher du travail à 50 ans constitue un véritable défi, et heureusement qu’il existe actuellement des structures qui peuvent vous aider. Vous pouvez vous tourner vers les maisons de l’emploi, les associations spécialisées et les sites web spécifiques. Les cités des métiers, les ateliers et les salons professionnels sont également des cercles qu’il convient de visiter. Le recours à un coach qui vous mettra dans le bon état d’esprit et qui vous guidera pour l’entretien d’embauche est envisageable.

samedi 14 février 2015, par Romain Morillon