Les secrets des centenaires d’Okinawa

Découvrez le mode de vie des Japonais d’Okinawa, la région du monde qui concentre le plus de centenaires.

Un mode de vie sain et sans stress

La France est connue pour abriter un grand nombre de centenaires. Avec 11 centenaires pour 100.000 habitants, on détient la plus forte concentration de centenaires en Europe. Dans le sud du Japon pourtant, Okinawa (archipel des Ryukyu) est une région particulièrement étonnante, avec en moyenne 33 centenaires pour 100.000 habitants. Une étude scientifique a démontré que les cas de maladies cardiovasculaires sont 80% moins importants dans l’archipel des Ryukyu, et la fréquence des fractures du fémur est inférieure à 40%. Le cancer est très rare dans l’île. Il n’est pas exceptionnel de rencontrer dans cette île des personnes de 100 ans en très bonne santé et qui vivent seules. La longévité des Okinawaïens est liée à un mode de vie simple, sans stress ainsi qu’à des activités physiques régulières. Ils font eux-mêmes leur ménage et vont au marché à pied sans aucune aide. Pour briser la solitude, les seniors d’Okinawa se retrouvent souvent entre voisins pour discuter de la vie en général. De plus, nombre d’entre eux pratiquent un art martial modéré (tai-chi, karaté, …) ou la calligraphie pour préserver la coordination du corps. Une chose très importante, les personnes âgées japonaises n’attendent pas la mort, elles vivent tout simplement sans s’accabler ! Cette idée de la mort est d’ailleurs prise avec un humour parfois déroutant. Développer cette vision positive du monde améliore grandement la qualité de vie et écarte les risques de dépression.

Une alimentation saine

L’alimentation des japonais d’Okinawa est très riche en poisson maigre. La grande proportion de protéines apportée par les poissons maintient la masse musculaire stable. Le poisson maigre apporte également une proportion considérable d’Oméga-3, sans saturer le système lymphatique en lipides. Le calcium du poisson renforce l’ossature, qui est alors moins exposée aux graves traumatismes occasionnés par les chutes. L’alimentation des Okinawaïens est également très riche en soja, en riz et en légumes. Les aliments sont mangés crus (sushi par exemple) ou à peine cuit, ce qui préserve les nutriments. La friture n’est pas un mode de cuisson japonais. Ils privilégient plus la cuisson à la vapeur et les grillades. L’autre secret des centenaires d’Okinawa tient dans leur boisson. En plus de boire beaucoup d’eau, les seniors d’Okinawa boivent beaucoup de thé vert. La capacité diurétique du thé vert facilite l’élimination des toxines produites par le corps. La manière de consommer les repas tient également un rôle important dans la longévité des Okinawaïens. Avant de manger, ils prennent une petite pause en pensant aux bienfaits de leur plat, et dégustent ensuite le repas avec plaisir. De plus, ils ne mangent pas jusqu’à satiété et s’arrêtent dès que la faim est apaisée. Cette petite quantité de nourriture permet au corps de produire moins de radicaux libres.

samedi 29 août 2009, par Carole Mercier