Prévenir le cancer de la prostate

Même si le cancer peut survenir à tout âge, les seniors se révèlent plus vulnérables. Comment prévenir le cancer de la prostate chez les hommes ?

Les bons gestes de préventions contre le cancer de la prostate

Si tous les hommes sont potentiellement concernés par le cancer de la prostate, le phénomène se révèle plus important chez les plus de 65 ans. Ces derniers représentent en effet les trois quarts des cas. Tout d’abord, il faut savoir que le cancer peut se développer sans présenter de signes alarmants. En effet, son évolution peut parfois prendre jusqu’à 10 ans. À un stade avancé, la maladie est reconnaissable à travers des troubles urinaires (besoins fréquents ou incapacité), des problèmes d’érection, d’éjaculation douloureuse et des douleurs au bas du dos.

En tout état de cause, certaines habitudes permettent d’éviter le cancer de la prostate ou d’en freiner l’évolution. Il convient notamment d’éviter les excitants, le tabac et l’alcool. Il est également conseillé de se protéger des MST car celles-ci rendent la prostate plus vulnérable au cancer. La gestion du stress est importante et il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique par jour. L’exposition à des radiations ou à des produits chimiques tels que les pesticides et les herbicides est dangereuse. Enfin, le dépistage est conseillé dès l’apparition de signes douteux, et généralement vers 40 ans.

Prévenir le cancer de la prostate par l’alimentation

Des recherches démontrent que l’alimentation peut constituer un moyen de prévention contre le cancer. Dans le cas du cancer de la prostate, les aliments riches en phyto-œstrogènes semblent bénéfiques. Les aliments qui contiennent cette substance sont nombreux, ainsi, le soja, les noix, les baies et tous les aliments riches en isoflavones aident à réduire les risques de cancer de la prostate jusqu’à 26 %. Les graines de tournesol et de lin sont également bénéfiques. Bien que les fruits et légumes se révèlent plus efficaces contre les autres formes de cancer (celui du colon ou des seins), ils demeurent conseiller pour prévenir celui de la prostate.

Pour terminer, soulignons que la consommation de certains aliments est à limiter. Toutes les nourritures qui favorisent la prise de poids sont à consommer avec modération dans le sens où le surpoids peut constituer un facteur aggravant la maladie. Ainsi, il convient d’avoir la main légère sur les aliments à forte densité énergétique. Dans la pratique, ceci revient à modérer la consommation en matière de viande rouge et de charcuterie. Il en est de même pour les aliments gras (beignets, sauces grasses, fritures...), les boissons sucrées et les produits pâtissiers.

mercredi 21 avril 2010, par Carole Mercier