La technique Bowen pour stimuler l’auto-guérison

La technique Bowen a été créée par l’Australien Thomas Ambrose Bowen. Elle est née de la volonté de ce dernier de soigner sa femme qui souffrait de crises d’asthme. Plus tard, cette méthode a été reprise et perfectionnée par des ostéopathes et des massothérapeutes. Elle cible particulièrement les muscles, les tendons, les nerfs et les fascias pour réduire les douleurs et stimuler les mécanismes d’auto guérison.

Le principe de la technique Bowen

La technique Bowen consiste à exercer des pressions sur des points spécifiques (uniquement des parties molles) du corps, notamment ceux d’acupuncture. Ces points sont reliés au système nerveux central lequel envoie les informations à l’ensemble du corps. Cette méthode a une action immédiate et profonde. Elle est douce et sans danger. Un patient malade peut retrouver la forme au bout de seulement 5 séances grâce à cette pratique.

Les bienfaits de la technique Bowen

Méthode d’autoguérison par excellence, la technique Bowen accélère le rétablissement suite à une intervention chirurgicale, une blessure grave ou à une maladie. Elle est nécessaire pour récupérer rapidement après un grand effort physique. Elle est conseillée aux sportifs qui désirent améliorer leur performance physique. Elle soulage les douleurs musculaires, guérit les maladies respiratoires telles que les sinusites et les allergies, mais aussi les troubles digestifs comme la diarrhée ou la constipation. Chez les femmes, la technique de Bowen traite les problèmes de fécondité, régule la menstruation et soulage les troubles prémenstruels.

La pratique de la technique Bowen

Tout le monde peut bénéficier des bienfaits de cette technique, même les nourrissons. Une séance débute par un diagnostic afin que le praticien pour identifier les zones du corps à privilégier. À l’aide de son pouce, le masseur localise un tendon, un muscle ou ligament sur la zone concernée. Puis, il va y exercer de légères pressions très précises. La séance dure 30 min à une heure et se déroule dans une ambiance calme.

jeudi 23 juin 2016, par Hélène André