Botaniques de Ploemeur : expo de sculptures design pour le jardin

Pour ses 10 ans, les Botaniques de Ploemeur invitent Isabelle Flahault et Yves-Marie Allain, deux figures du monde végétal

10e édition des Botaniques de Ploemeur les 17 et 18 septembre 2011

Yves-Marie Allain, directeur du service des cultures au Museum national d’histoire naturelle de Paris et responsable du jardin des plantes de Paris et de l’Arboretum national de Chèvreloup de 1993 à 2004, anime pour la première fois à Ploemeur (Morbihan en Bretagne Sud), une conférence sur l’introduction des plantes exotiques en France, à l’époque de la Compagnie des Indes (fin 17e, début 18e). Ces plantes exotiques ont fortement marqué le paysage du Pays de Lorient où Ploemeur est situé. Artiste plasticienne, Isabelle Flahault, qui a débuté une carrière de styliste chez Christian Dior, met en scène dans le parc du Château du Ter, les sculptures contemporaines d’extérieur qu’elle a imaginées pour les 10 ans des Botaniques de Ploemeur les 17 et 18 septembre. Deux rendez-vous incontournables de cette 10e édition des plantes rares et des végétaux de collection, qui réunit une quarantaine de pépiniéristes ASPECO. Originaires de toute la France, ces passionnés de plantes curieuses et exotiques, explorateurs botaniques des temps modernes, offrent au public une occasion unique de prolonger la conférence sur un site empreint d’histoire.

Isabelle Flahault signe des œuvres « haute couture »

Artiste plasticienne internationale, Isabelle Flahault a débuté sa carrière dans le tricotage chez Dior. D’abord à Paris, puis à Milan où elle signe la collection « Maille ». Quelques années après, elle se lance dans la maroquinerie et découvre le métal. Après avoir plié, pendant des années, tissu et carton de packaging, elle jette son dévolu sur ce matériau, décide de se former en métallerie-ferronnerie et ouvre son premier atelier. Installée à Pont-Scorff, tout près de Lorient, elle crée désormais de grandes sculptures et des « paysages de murs », alliant l’acier et le métal à toutes sortes de matériaux sans a priori comme les éclats de bois exotiques, les tiges de carbone, le verre poli ou encore les fibres. De fil en ferronnerie, elle se spécialise dans les sculptures monumentales, mobiles et structures de décoration contemporaines pour le jardin. Pièces uniques sur-mesure ou éditions numérotées, Isabelle Flahault réalise des œuvres artistiques très épurées selon des méthodes industrielles. Ses axes de travail : la recherche de l’épure et de l’équilibre, les oppositions, le dialogue entre l’ombre et la lumière pour des décors minimalistes d’inspiration zen. « Comment le moins de matière possible va faire vibrer le plus de vide possible », résume l’artiste qui conçoit chacune de ses œuvres sur mesure en fonction de l’environnement dans lequel elles évoluent.

Isabelle Flahault présentera au public des Botaniques de Ploemeur un aperçu de ses collections « Matière », « Pli » en matériaux uniques, et « Sculpture » où dominent l’acier et le verre.
Ellipse et colonnes noires et blanches en acier, mobiles en polypropylène, bancs sculptures... les œuvres exposées trouveront toute leur place parmi les stands des pépiniéristes.

En savoir plus : www.isaflao.com

L’introduction des plantes exotiques en France au temps de la Compagnie des Indes

« Depuis la création, en Europe, des premiers jardins botaniques au cours du XVIe siècle, les diverses nations maritimes tentent de ramener le plus grand nombre possible de plantes à la fois pour des raisons scientifiques de connaissance, mais aussi et surtout pour des raisons économiques afin de satisfaire les besoins alimentaires et médicinaux des populations ou les besoins industriels dont le bois d’œuvre. Il faut attendre la fin du XVIIe siècle pour que la botanique devienne une science à part entière. Au cours du XVIIIe siècle, de nouveaux territoires sont découverts et prospectés, la recherche d’espèces nouvelles ne cesse de croître, les expéditions botaniques s’organisent sous l’égide du roi et, des institutions, comme la Compagnie des Indes, doivent répondre à certaines obligations royales, dont l’apport de nouvelles plantes », résume Yves-Marie Allain. Par le biais d’anecdotes, il revient sur le rôle de la Compagnie des Indes et des capitaines de navires en partance pour l’Extrême-Orient, ainsi que sur l’existence avérée ou non d’un « jardin de port » à Lorient. Yves-Marie Allain explique au public la façon dont étaient transportées les graines et les plantes vivantes à bord des navires (l’image de droite montre une « caisse grillée destinée au transport des arbres utiles et curieux »).

Pratique : conférence le samedi 17 septembre à partir de 15h30 sur le site du Château du Ter à Ploemeur. Entrée libre réservée aux visiteurs des Botaniques de Ploemeur.

Yves-Marie Allain, paysagiste et historien

Nantais d’origine, Yves-Marie Allain, ingénieur horticole et paysagiste DPLG a débuté sa carrière à Lorient comme directeur du service des espaces verts de la ville de 1971 à 1977. Après avoir occupé les mêmes fonctions pour la ville d’Orléans, il intègre en 1993, le Museum national d’histoire naturelle (ministère de l’Enseignement supérieur).

Directeur du Jardin des plantes de Paris et de l’arboretum national de Chèvreloup pendant plus de 10 ans, il est membre permanent du Conseil général de l’environnement et du développement durable au sein du ministère en charge de l’écologie.

Il est aussi l’auteur de nombreux livres sur l’histoire des plantes et l’art des jardins :

- « Nos arbres venus d’ailleurs », Yves-Marie Allain, Joëlle Hocquard, photographies Laurent Bessol, éditions Fleurus, 192 pages, 2008.
- « Monstruosités et chimères du monde végétal », Yves-Marie Allain, Guy Prouveur, éditions Ellipses, 144 pages, sept. 2009.
- « De l’orangerie au palais de cristal, une histoire des serres », éditions Quae, 144 pages, mai 2010.
- « A la rencontre des paysans du monde », éditions Quae, 144 pages, novembre 2010.
- « D’où viennent nos plantes ? », Editions Calmann-Lévy, 224 pages, sept.2004
- « Art des jardins en Europe, l’évolution des idées et des savoir-faire », Yves-Marie Allain, Janine Christiany, éditions Citadelles-Mazenod, 632 p, oct. 2006.
- « Voyages et survie des plantes au temps de la voile », Editions Champflour, 152 pages, 2000

Les Botaniques de Ploemeur

Seul rendez-vous ASPECO (Association des pépiniéristes collectionneurs) du Grand Ouest à cette période de l’année, les Botaniques de Ploemeur créées en 2001 par une équipe de passionnés, sont une occasion unique pour les connaisseurs en quête de nouveautés, de dénicher des perles rares parmi les nombreuses collections : espèces originales, variétés résistantes ou capables de s’adapter aux jardins d’ombre, de lumière, de bord de mer…
Avec en moyenne 5000 visiteurs par édition ces 3 dernières années, cette manifestation a dès le départ rencontré son public, au même titre que les autres grands rendez-vous nationaux ASPECO tels que les journées des plantes de Courson ou les Botaniques de Chèvreloup.

Informations pratiques

Ouvert au public le samedi 17 septembre de 9h30 à 19h et le dimanche 18 septembre de 10h à 18h.
Prix d’entrée : 4 € - Gratuit pour les moins de 16 ans. Le tarif d’entrée est valable les 2 jours. Il comprend l’accès à la conférence et aux expositions, la visite guidée des stands.
Renseignements : 02 97 86 40 40
Plus d’informations sur www.ploemeur.com

vendredi 17 juin 2011, par Isabelle Baldini