Aide aux seniors : quels sont les rôles d’un auxiliaire de vie ?

Arrivées à un certain âge, certaines personnes perdent leur autonomie. Elles ont alors besoin d’un auxiliaire de vie pour les aider dans leur quotidien. En plus de l’aide, celui-ci assure un rôle de soutien.

Les qualités d’un auxiliaire de vie

La principale mission d’un auxiliaire de vie est d’aider une personne en perte d’autonomie, qu’il s’agisse d’une personne âgée et/ou handicapée. Il l’aide à effectuer les différentes tâches de la vie quotidienne. Il s’agit d’une mission sociale qui nécessite de nombreuses compétences et qualités. Le candidat doit notamment avoir une grande autonomie, une très bonne condition physique, le sens de l’organisation, le goût du contact avec les personnes âgées, etc. Des tâches domestiques aux démarches administratives, il s’occupe de tout et rien ne doit être laissé au hasard.

Les rôles principaux d’un auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie assure avant tout un rôle de soutien aux activités essentielles du quotidien : le lever ainsi que le coucher, l’alimentation, l’habillement, etc. Tout cela doit être accompagné d’une assistance dans les déplacements de la personne. Une présence permanente de l’auxiliaire est indispensable pour les moindres actes à effectuer.

Il y a ensuite les différentes tâches secondairesqui prennent plus de temps. Il s’agit entre autres de préparer le repas, faire les courses, d’entretenir le domicile, etc. Bien plus important encore, il ne faut pas oublier de contrôler la prise de médicaments et les soins qui les accompagnent pour le cas des personnes qui suivent un traitement.

L’auxiliaire est aussi en quelque sorte un lien avec la société. Il est chargé d’accompagner la personne âgée lors des promenades et autres sorties. Il est aussi un compagnon de jeu de premier ordre et peut proposer différents loisirs pour divertir la personne dépendante. En outre, il assure le lien avec la famille et les proches.

Enfin, il s’occupe des diverses démarches administratives qui ne sont pas souvent de tout repos. Au vu de toutes ces activités, le rôle d’un auxiliaire de vie sociale va bien au-delà d’une simple assistance. Il s’agit aussi de nouer une relation morale avec la personne, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

lundi 13 janvier 2014, par Romain Morillon