Assurance-vie intergénérationnelle : pour donner un coup de pouce à vos petits-enfants

Souhaitez-vous donner un coup de pouce à vos petits-enfants en finançant leurs études ou leur mariage par exemple ? Souscrivez à une assurance-vie intergénérationnelle et ils disposeront des fonds nécessaires en temps opportun.

Faire fructifier une donation

Si vous désirez aider vos petits-enfants en leur faisant une donation, à l’instar de nombreux grands-parents, vous pouvez faire fructifier l’argent que vous allez leur octroyer par le biais d’une assurance-vie intergénérationnelle. Les clauses du contrat mentionnent le moment où ils seront en mesure de disposer de ces fonds. Vous avez ainsi la garantie qu’ils l’utilisent à bon escient pour le financement de leurs études universitaires ou pour organiser leur mariage. Le capital peut également servir à faciliter leur insertion dans la vie active.

De plus en plus compagnies d’assurance et d’établissements bancaires ont inclus ce type de contrat dans leurs prestations. Leurs offres permettent aux clients de réaliser en même temps trois démarches pour venir en aide à leurs proches. Vous pouvez octroyer un don manuel à l’un de vos petits-enfants sans avoir besoin de passer par un acte notarié. Dans le cas où la donation ne dépasse pas 30.390 euros, vous ne payez aucun droit. Toutefois, vous devez la mentionner dans votre déclaration d’impôt en utilisant un imprimé fourni par la banque ou l’assureur.

Choisir un contrat sans risque

Vous pouvez aussi investir l’argent de la donation sur une assurance-vie qui sera établie en son nom. De la sorte, il bénéficie d’une fiscalité avantageuse en sus du rendement prévu. Il est vivement conseillé de choisir un contrat ne présentant aucun risque (en euros par exemple). Vous préserverez ainsi vos petits-enfants de toute mauvaise surprise, comme la perte du capital. La gestion de la convention revient aux parents tant que votre petite fille ou votre petit fils n’a pas encore atteint 18 ans.

Dans ce cas, la rédaction d’un pacte joint s’avère nécessaire. Le document sera signé par les parents. L’enfant ne pourra disposer du montant placé qu’à partir d’un certain âge qui ne doit pas dépasser 24 ou 25 ans. Certains contrats n’exigent pas l’octroi d’un don au préalable. Vous avez donc l’opportunité de verser de temps en temps des sommes en guise de cadeau au titre de certains évènements particuliers de sa vie, tels que la réussite à un examen ou à l’occasion de son anniversaire.

mardi 12 mars 2013, par Romain Morillon