Un arrosage autonome de vos plantes avec Aquasolo-réserve

Finies les corvées d’arrosage. Avec Aquasolo-réserve, vos plantes bénéficient d’un arrosage régulier et maîtrisé, toute l’année.

Avec Aquasolo-réserve, ça coule de source !

Avec l’arrivée des beaux jours, l’envie de se fleurir se fait sentir. Mains vertes ou non, Aquasolo systems règle le problème et présente, cette année, un produit ingénieux et innovant : Aquasoloréserve. Ce système transforme vos pots préférés en bacs à réserve d’eau et garantit un arrosage permanent de vos plantes. Rond ou carré… plastique, terre cuite ou zinc… plantes vertes ou
plantes fleuries… Aquasolo-réserve s’intègre en toute discrétion.

Aquasolo-réserve… l’essayer, c’est l’adopter toute l’année ! 1, 2, 3… suivez le mode d’emploi !

Simple et ingénieux, Aquasolo-réserve est composé de 3 éléments : un fourreau, un réservoir et un couvercle. Une fois installé, le fourreau maintient la terre en place lors du nettoyage du réservoir et du cône. Le réservoir de 2 litres est amovible. Il se nettoie très facilement et permet l’entretien du cône en céramique microporeuse Aquasolo. Le couvercle, quant à lui, empêche l’eau de s’évaporer. Il permet un contrôle simple et rapide du niveau d’eau et assure une propreté de l’eau.

Utilisation

- Positionnez la plante, puis remplissez le pot de terreau.
- Assemblez le réservoir, le cône, le fourreau, puis positionnez l’ensemble dans le pot, en prenant soin que le rebord du réservoir arrive au ras de la terre.
- Soulevez le couvercle et remplissez-le réservoir. Pour la bonne santé de vos plantes, laissez le réservoir se vider entièrement et patientez quelques jours avant de le remplir à nouveau.

Infos consommateurs Aquasolo-réserve

Ce dispositif :
- convient à tous types de pots (carrés ou ronds) à partir de 30 cm de diamètre ;
- contient 3 pièces : fourreau, réservoir de 2 litres amovible, couvercle ;
- Prix de vente conseillé : 9,90 € (hors cône irrigateur) ;
- Disponible en jardineries, grands magasins de bricolage et grandes surfaces.

lundi 2 juillet 2012, par Hélène André