Appeler le 15 face à un infarctus

Lorsqu’une personne a subitement un malaise et surtout dans le cas des douleurs à la poitrine apparaissent de façon inattendue, la réaction doit être rapide étant donné qu’il peut s’agir d’un infarctus. Appeler le 15 doit devenir un réflexe face à ce genre de situation.

Mieux réagir face aux situations d’urgence

Face à la réticence des Français à appeler le 15 en cas d’urgence, les professionnels se sont rassemblés et ont mis au point un petit film intitulé « L’infarctus, la course pour la vie » disponible à l’adresse http://ftp.comm-sante.com/ED/stentforlife.wmv. Grâce à cette animation, le public découvre ou redécouvre les bons reflexes. Il rappelle surtout de composer le 15 en cas de douleurs au niveau du thorax. Avec une pointe d’humour, ce film marquera sans doute les esprits.

Diffusion en masse

Parce qu’il peut suffire quelques minutes pour sauver une vie, les professionnels de la santé se font le devoir de diffuser le petit film « L’infarctus, la course pour la vie » de telle manière à toucher un maximum de personnes. Celui-ci est notamment disponible sur les réseaux sociaux, en l’occurrence sur facebook à l’adresse : http://www.facebook.com/#!/pages/Infarctus-la-course-pour-la-vie/267237336693715. Ces actions sont menées pour faire en sorte qu’appeler le 15 devienne un reflexe dans le cas où une douleur thoracique survient.

Adopter la bonne attitude

Des recommandations sont mises en avant dans le petit film « L’infarctus, la course pour la vie ». D’abord, il faut composer immédiatement le 15 si douleur thoracique se fait sentir. En attendant l’arrivée du SAMU, il faut adopter la bonne attitude. En cas de douleurs qui surviennent à domicile, il est important de s’asseoir ou mieux encore s’allonger en prenant soin d’ouvrir la porte d’entrée. Si les élancements se font ressentir sur la voie publique, il faut s’allonger ou s’asseoir. Lorsque quelqu’un passe à proximité, il faut lui demander si un défibrillateur est disponible aux alentours.

Composer le 15, c’est se donner la chance de remporter la course pour la vie.

mercredi 16 mai 2012, par Hélène André