Baisse d’audition - les appareils d’aide auditive

Généralement, la baisse d’audition commence à se faire sentir progressivement à partir de 55 ou 60 ans. Comment gérer ce problème pour qu’il n’entrave pas le bon déroulement de votre quotidien ?

Les signes de la baisse d’audition

Comme toutes les cellules de notre corps, celles des oreilles s’usent au fil du temps et deviennent moins performantes. Appelée « presbyacousie », la baisse d’audition due à l’âge survient chez les personnes généralement entre 55 et 60 ans, sans qu’elles en soient conscientes. En effet, n’étant pas avertis ou conscients de ce changement au niveau de l’audition, certains seniors s’énervent quand on leur fait la remarque qu’ils parlent de plus en plus forts ou qu’ils écoutent la radio ou la télévision très fort au point de gêner leur entourage. Quand des signes comme cela surviennent ou quand vous faites répéter à plusieurs reprises, une consultation chez un ORL s’impose car votre audition est en baisse. Une fois là bas, le médecin vous fera passer un test pour mesurer votre perte auditive.

Les amplificateurs miniaturisés pour améliorer l’audition

Ces appareils font partie de l’ancienne génération des aides auditives. Il s’agit des prothèses auditives classiques, qualifiées également de conventionnelles, qui se placent dans le conduit auditif afin d’améliorer le son. Testées et approuvées depuis des années, les prothèses classiques qui se proposent de compenser la perte auditive présentent cependant certains inconforts. En effet, les personnes qui les utilisent se plaignent d’avoir la sensation que leur oreille est bouchée, qui plus est, ces amplificateurs généraient la mastication. Afin d’offrir aux personnes âgées une autre alternative pour mieux entendre, de nouveaux appareils ont été mis au point depuis l’année 2007.

Prothèses auditives ouvertes : les nouvelles aides auditives

Tenant compte des désagréments rencontrés avec l’utilisation des prothèses auditives classiques, ces appareils ont été revisités en donnant naissance aux nouvelles générations d’aides auditives : les prothèses ouvertes ou « open fit ». Ayant les mêmes fonctions que les prothèses classiques, les open fit se diffèrent des prothèses conventionnelles par la suppression des sensations d’oreilles bouchées. A cet effet, ceux qui ont mis au point les prothèses ouvertes ont amélioré l’embout de cet amplificateur miniaturisé car celui des prothèses ancienne génération provoquait l’obstruction du canal auditif, d’où la sensation d’oreille bouchée. Lancées en 2007, les nouvelles prothèses auditives sont disponibles chez les audioprothésistes en France.

mardi 21 avril 2009, par Carole Mercier