Comment analyser le sol du jardin en observant les mauvaises herbes ?

Pour percer les secrets du sol de votre jardin, vous pouvez vous référer aux mauvaises herbes qui y poussent. Les jardiniers parlent de plantes bio-indicatrices. Voici quelques conseils pour bien connaître votre jardin et mieux choisir vos cultures.

Les mauvaises herbes, des plantes bio-indicatrices

Il faut le souligner, une plante ne pousse pas sur un sol d’une manière aléatoire. Pour que cela soit possible, le sol ainsi que l’environnement où la plante est installée doit posséder les caractéristiques indispensables pour le développement de celle-ci. Il faut non seulement le bon climat mais aussi la bonne composition du sol, le bon ensoleillement, la bonne quantité d’eau mais aussi les bonnes bactéries. En définitive, tout ce qui caractérise l’environnement originel où pousse une plante à l’état sauvage. De ce fait, sa présence constitue un indicateur de la nature ainsi que de l’état du sol. Elle donne aussi des renseignements sur les probables modifications subies et même des éventuels problèmes futurs.

Observer les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes, malgré leurs nombreux désavantages, aident à déterminer l’état d’un sol. Mais, une fois que l’on a pu identifier, il est préférable de n’en garder que quelques unes voire de s’en débarrasser. Leur présence explique généralement que le sol est en mauvais état. Par ailleurs, il faut souligner que la prolifération des mauvaises herbes est généralement due à une erreur technique de la part du jardinier lui-même. Celui-ci a dû faire des erreurs quant à la qualité ou la quantité des amendements.

Mieux connaître le sol du jardin

Etudier les mauvaises herbes est essentiel, à de nombreux égards. En premier lieu, cela permet de mieux connaître l’état du sol et ainsi mieux déterminer ses exigences. Ceci est également très important pour le choix des amendements à apporter, des éléments fertilisants ou encore du compost. Si l’on trouve un liseron des champs, cela signifie que le sol est lourd. Cette plante, qui fait partie de la famille des convolvulacées et qui est pourvue de tiges rampantes et de rhizomes, a un penchant pour les terres argileuses et lourdes et pour les sols contenant une grande quantité d’azote.

jeudi 9 février 2012, par Hélène André