L’AVC et les aliments aux vertus thérapeutiques

L’AVC ou Accident Vasculaire Cérébral touche de plus en plus de personnes. Dans certains cas, les victimes de l’AVC peuvent en mourir. Cette maladie est considérée comme étant l’une des causes de la mort d’une grande partie de la population mondiale. Il est pourtant possible d’en diminuer les risques. Pour cela, il est important de bien choisir les aliments en fonction de leur vertu thérapeutique.

L’AVC proprement dit

Aussi appelé attaque cérébral, l’AVC se manifeste par une défaillance au niveau de la circulation sanguine. Il touche les régions cérébrales importantes ou pas, selon les cas. Il fait suite à la rupture d’un vaisseau sanguin, provoquant une mort cellulaire au niveau des nerfs qui ne pourront plus recevoir les éléments nutritifs nécessaires à leur fonction. Suite à cela, le cerveau ne peut plus fonctionner.

Les conséquences de l’AVC varient suivant les cas. La plupart des victimes doivent vivre avec des séquelles. La gravité de ces dernières dépend de la partie cérébrale atteinte et des fonctions assurées par celle-ci. Si la région atteinte et privée d’oxygène est importante, les séquelles seront de même. Après avoir été victime d’une attaque cérébrale, un individu peut perdre certaines facultés, comme la marche, l’écriture ou la parole. Il peut aussi être paralysé.

Les aliments aux vertus thérapeutiques et la réduction des risques d’AVC

Il est difficile de prévoir à l’avance l’arrivée d’un accident vasculaire cérébral, mais il est possible de réduire les risques d’en avoir en faisant attention à son alimentation. Dans un premier temps, il est important de limiter le taux de cholestérol. Pour cela, il faut rationner la consommation de viande et de matières grasses, comme le beurre. Mieux vaut donc se tourner vers les produits à base de lait écrémé.

Il est, en outre, conseillé de consommer des fruits et légumes frais comme les carottes, le soja, les oignons et les ananas. En moyenne, une personne doit manger trois portions de légumes et fruits, ce qui réduit considérablement le risque d’AVC. En effet, ces aliments sont riches en potassium, minéral pouvant abaisser l’hypertension artérielle, considérée comme étant l’une des causes majeures des attaques cérébrales.

mercredi 29 août 2012, par Romain Morillon