Alarme incendie : comment choisir ce dispositif ?

L’alarme incendie joue avant tout un rôle de protection. Depuis 2011, l’installation d’un tel système est imposée par la loi, et est obligatoire d’ici mars 2015.

Pourquoi installer une alarme incendie ?

L’installation d’une alarme incendie est une disposition légale (la loi Morange), et si ce n’est déjà fait, vous devez vous y conformer d’ici mars 2015. Le décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 précise les normes à respecter pour cerner les risques d’incendie et de départ de feu. Une fois que l’installation a été faite, le bailleur devra la déclarer à l’assureur. Cette déclaration est incluse dans le contrat garantissant les dommages incendie.

Au-delà de cette disposition légale, il faut voir dans l’alarme incendie un dispositif visant à vous protéger. Cette protection passe d’abord par le fait de vous prévenir à temps afin que vous ne vous retrouviez pas prisonnier des flammes. Dans un certain nombre de cas d’incendie, 70% environ, des victimes mortelles sont recensées, car elles ne sont pas prévenues à temps. L’alarme incendie a également pour objectif d’alerter vos voisins afin qu’ils prennent les mesures qui s’imposent dans pareil cas : appeler les pompiers, se mettre à l’abri, vous aider à réagir efficacement…

Les critères à prendre en compte pour choisir son alarme incendie

Le dispositif qui convient et qui est validé par les assureurs doit être certifié NF. Il doit être équipé d’une détection optique et d’une utilisation facile afin que vous puissiez l’installer vous-même. L’autonomie de la batterie doit être mentionnée pour que vous soyez avertis lorsqu’elle aura besoin d’être remplacée. Les modèles proposés varient entre 1 et 10 ans. Pour une autonomie vraiment durable, il est recommandé de s’orienter vers des piles au lithium.

La portée d’une alarme incendie varie d’un modèle à un autre. Votre choix se basera d’abord sur les dimensions de la surface à couvrir. Il est préférable d’opter pour un modèle qui s’active dès qu’il détecte de la fumée. Ceci permet de disposer de plus de temps pour réagir.

Les prix varient aussi en fonction du modèle. Ils peuvent aller de 15 à 20 € pour la catégorie classique. Les tarifs montent rapidement à plus de 100 € pour les modèles reliés à des systèmes plus sophistiqués qui vous envoient un SMS ou un mail en cas de détection, ou qui sont reliés à un dispositif de vidéosurveillance.

mercredi 18 février 2015, par Romain Morillon