Le son d’avoine et ses bienfaits

Autrefois réservé au chevaux, le son d’avoine est un produit naturel qui peut faire office de complément alimentaire. Voici quelques bonnes raisons de l’intégrer dans son alimentation.

Le son d’avoine est une aide minceur insoupçonnée

Si les Français ont l’habitude de se servir du son d’avoine, pour nourrir les chevaux, les Anglo-saxons l’ont toujours consommé comme une céréale à part entière. Alors, quand un docteur du nom de Dukan découvre les bienfaits de la chemise extérieure de l’avoine, on ne peut pas faire l’impasse sur sa découverte, d’où l’intérêt soudain pour cette céréale. À juste titre, leDr Dukan a démontré que le son d’avoine aide à maigrir dans le sens où il constitue une barrière naturelle contre les lipides. En effet, grâce à sa forte teneur en fibres solubles et en pectine, le son d’avoine est capable d’absorber les graisses. Ainsi, la consommation de son d’avoine est conseillée aux personnes âgées qui ont tendance à prendre du poids. Même si vous n’avez pas encore de problèmes d’obésité, cette céréale peut vous aider à prévenir les kilos en trop.

Le son d’avoine en guise de cure préventive

À part ses propriétés amaigrissantes, le son d’avoine a le pouvoir de faire baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Ceci s’explique par sa capacité à absorber les lipides, les empêchant ainsi de passer dans le sang. En d’autres termes, le son d’avoine joue le rôle d’une éponge intestinale. Par ailleurs, le son d’avoine prévient efficacement contre le diabète. Selon le Dr Dukan qui a mené des recherches sur les vertus du son d’avoine, celui-ci aurait des effets bénéfiques sur le métabolisme des personnes en pré-diabète. De même, cette céréale prévient le cancer du côlon dans la mesure où ses fibres douces facilitent le transit et corollairement l’élimination des déchets par défécation. À cela s’ajoute son rôle protecteur sur la paroi du côlon.

Conseil pour consommer le son d’avoine à bon escient

Avec son grand pouvoir d’absorption, le son d’avoine est à consommer avec modération sinon il risquerait de constituer une entrave au passage des éléments nutritifs dont le métabolisme a besoin pour bien fonctionner (vitamines, sels minéraux,...). De ce fait, il est important de bien respecter les doses conseillées. Chez les personnes âgées, la consommation de son d’avoine peut se faire au quotidien, certes, elle ne doit pas dépasser les 3 cuillères à soupe. L’on notera que le son d’avoine peut être consommé sous plusieurs formes. Vous pouvez, par exemple, le mélanger au laitage ou bien saupoudrer les crudités avec. L’absorption d’une grande quantité d’eau est obligatoire quand on consomme du son d’avoine, car il « éponge » également les liquides en même temps que les lipides.

mardi 20 avril 2010, par Carole Mercier