Traiter l’acouphène par la médecine douce

La médecine douce offre souvent des solutions efficaces pour traiter ou soulager certaines pathologies souvent jugées incurables, comme l’acouphène, caractérisé par des bruits et des bourdonnements dans les oreilles.

L’acouphène : causes et symptômes

La première cause de l’acouphène est l’âge. Les personnes âgées ressentent des douleurs de l’appareil auditif. L’origine peut aussi être une maladie dont la source est neurologique, à cause d’une trop grande fréquentation de lieux bruyants. Certains acouphènes sont également causés par des médicaments ototoxiques, tels que les anti-inflammatoires, les antibiotiques ou les anti-dépresseurs.

Il existe deux types d’acouphènes : le premier est objectif, découlant d’une source physique ; l’autre est subjectif, caractérisé par des bourdonnements ou des sifflements. Pour traiter ce type de pathologie, la médecine douce est une des meilleures solutions.
L’acupuncture pour une guérison définitive

Cette médecine traditionnelle chinoise qui utilise les aiguilles et les points d’acupuncture est une alternative efficace pour soigner les acouphènes. D’après des études menées à ce sujet, certains patients ont pu guérir de leur acouphène tandis que d’autres ont vu leur situation s’améliorer.

Avant le traitement, il est indispensable de consulter un professionnel qui établira un diagnostic. L’acupuncture sera une sorte thérapie pour le patient qui sera écouté pour que le médecin puisse réaliser un traitement sur les méridiens. 5 à 10 séances d’acupuncture suffisent pour atténuer les acouphènes tout en améliorant la qualité de la vie.

La sophrologie pour réduire les bourdonnements

Traitement visant à rééquilibrer le corps et l’esprit, la sophrologie est une autre méthode efficace pour soulager l’acouphène. Ce dernier, qui peut être dû au stress peut être atténué grâce à des séances de sophrologie. En s’adressant à un sophrologue spécialisé dans le traitement des acouphènes, le patient pourra être accompagné dans sa maladie en apprenant à mettre de la distance sur les bruits parasites. Le sophrologue va intervenir sur l’anxiété ou l’état de stress du patient qui verra l’intensité et la perception de sa douleur réduite. Après une dizaine de séances, le patient ressentira un mieux-être et saura mettre de côté les bourdonnements et les sifflements.

Ces médecines alternatives aident grandement à avoir une perception moins forte de la douleur et des bruits.

jeudi 21 août 2014, par Romain Morillon