Acheter des plats préparés : les points à observer

Vous avez l’habitude d’acheter des plats préparés ou souhaitez vous y mettre par manque de temps ? Pour faire des choix réfléchis, voici les critères à considérer.

La composition du plat

Vous n’avez pas le temps de cuisiner ? Préférez un plat complet, avec des féculents, des protéines et des légumes. Les sucres lents vous seront apportés par le riz, les pâtes, le blé, les pommes de terre ou le quinoa. Les morceaux de viande utilisés dans les plats préparés ou cuisinés sont souvent précisés. Si vous préférez la viande maigre, prenez ceux contenant du jambon, du filet de porc ou de la volaille sans peau. La poitrine ainsi que les lardons sont des morceaux assez gras. Quant aux légumes, ils sont une source non négligeable de fibres.

Choisir un plat préparé en conserve, au rayon frais ou surgelé ?

Pour pouvoir être conservés plus longtemps, les plats préparés en conserve contiennent souvent des additifs. Les méthodes utilisées pour les produire présentent l’inconvénient de réduire leurs valeurs nutritionnelles. Le rayon frais ou « rayon traiteur » propose en majorité des pizzas, des feuilletés, des quiches ou des tourtes. Ces préparations sont à forte valeur énergétique. Il est préférable de se tourner vers le rayon surgelé dont le procédé de fabrication permet de garder les valeurs nutritionnelles des différents plats proposés.

La qualité nutritionnelle

Choisissez un plat qui ne présente pas un trop grand nombre de composants. Vous éviterez ainsi de vous retrouver avec une préparation pleine d’additifs, mais qui sera plus proche de la recette originale. En général, l’étiquette mentionne les ingrédients par quantité en ordre décroissant. Les protéines doivent être plus importantes que les lipides, qui doivent faire au maximum 5 à 6 g pour 100 g. La quantité de glucides doit être en dessous de 20 %.Choisissez un plat qui présente 0,5 g de sel pour 100 g. Privilégiez les préparations faites avec de l’huile de tournesol, de colza ou mieux, de l’huile d’olive. Évitez celles contenant de l’huile de palme ou des matières grasses hydrogénées.

Décryptage des étiquettes

Parmi les différents ingrédients mentionnés sur l’emballage, vous pouvez retrouver les initiales HFCS Ou High Fructose Corn Syrup. C’est du sirop de glucose-fructose ou isofructose qui est un exhausteur de goût souvent utilisé dans l’alimentaire. Cet ingrédient est mauvais pour la santé, car il accroît les risques de contracter le diabète ou de prendre du poids. Il y a aussi le glutamate monosodique qui a des effets néfastes sur le système nerveux, notamment chez les enfants. Évitez autant que possible les produits qui sont faits avec de la viande reconstituée ou les préparations à base de viande. Il en est de même pour les préparations fromagères qui ne contiennent qu’une infime quantité de fromage.

Le nombre de calories

Idéalement, une portion de 100 g doit apporter 150 kcal. Si le plat que vous avez choisi fait 300 g, il doit alors fournir au moins 450 kcal. N’oubliez pas que les plats en sauce ou qui contiennent du fromage ou de la crème sont assez caloriques.

L’origine de la viande

Le scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats de lasagnes a marqué les esprits. De plus en plus de marques ont décidé d’afficher clairement l’origine de leur viande, les morceaux utilisés, etc. Vous pouvez par exemple trouver de la viande de bœuf d’origine française au rayon des supermarchés.

lundi 11 juillet 2016, par Romain Morillon