Achats de Noël : dénicher les bonnes affaires et éviter les pièges sur Internet

Les Internautes qui préparent leurs achats ou font leurs courses pour Noël en ligne deviennent de plus en plus nombreux. Si vous envisagez d’adopter ce mode de consommation, suivez nos conseils pour dénicher les bonnes affaires et éviter les pièges sur le Web.

Privilégier les sites les plus connus

Dans le cas où vous n’êtes pas encore habitué à faire vos achats sur la toile, privilégiez les sites qui sont déjà très connus. Si vous êtes tenté par les offres d’un marchand qui ne jouit pas d’une réputation bien établie, n’hésitez pas à consulter les avis des autres consommateurs sur les sites dédiés. Facebook et Twitter constituent également de précieuses sources de renseignement. Vous aurez ainsi une idée objective.

Une utilisation à bon escient des comparateurs de prix s’avère indispensable pour dénicher les bonnes affaires sur Internet. Ne vous cantonnez pas à la page des prix faciaux des produits. Incluez les frais de port dans vos calculs. Ce point détient toute son importance si vous projetez d’acheter des matériels lourds. De nombreux sites mentionnent ces frais, autrement rendez-vous à l’adresse du marchand pour vous informer afin de ne pas fausser vos prévisions.

Les garanties et la livraison

Il faut également comprendre le fonctionnement de ces sites comparateurs. Il ne s’agit pas de catalogues exhaustifs et le référencement dépend des démarches effectuées par les e-commerçants qui visent surtout les sites susceptibles de leur apporter un bon retour sur leur investissement. Les offres sont classées différemment en fonction des comparateurs. Certains affichent les prix par ordre croissant en mettant en tête de page les articles les moins chers. D’autres tiennent compte à la fois des coûts et de la popularité des produits.

Les commerçants en ligne doivent se soumettre aux clauses de la garantie légale de conformité. Vous avez le droit d’échanger une marchandise présentant un défaut décelé dans un délai de six mois après votre achat si le vice est présumé déjà existant à la livraison. Le marchand prendra alors les frais de retour à sa charge. Si la livraison n’est pas encore faite dans les 7 jours qui suivent la date initialement prévue, vous pouvez décommander en envoyant une lettre recommandée avec un accusé de réception. En cas de rupture de stock, le remboursement doit être effectué au maximum 30 jours à partir de l’annulation.

mardi 18 décembre 2012, par Romain Morillon