Précautions avant d’acheter une maison ou un appartement

Vous projetez d’acheter une maison ou un appartement ? Surtout ne vous emballez pas dès les premières visites. Certaines précautions sont à prendre afin d’éviter les déconvenues.

Optez pour de multiples visites

Prenez le temps de visiter plusieurs maisons ou appartements. Votre choix n’en sera que plus élargi. Si vous avez un coup de cœur, ce n’est pas encore le moment de vous précipiter. Commencez par faire un état des lieux tout en étant objectif. Il importe de voir le rapport qualité/prix pour ne pas regretter plus tard.

Visitez un même lieu à des heures différentes de la journée. Cela vous permettra de voir le niveau d’exposition au soleil. Le niveau d’exposition aux bruits environnants est également un élément à ne pas négliger. Il se pourrait en effet que la maison soit fortement exposée à certaines nuisances sonores si elle est située à proximité d’une boîte de nuit, d’une zone de déchargement de camion, d’un magasin, d’une zone industrielle, d’une salle de concert,…

Vérifiez également l’état des sanitaires, de la toiture, du chauffage, des installations électriques,… Si besoin, faites appel à un professionnel et demandez à ce qu’un diagnostic soit établi concernant les éventuels travaux à prévoir.

Les taxes foncières

L’acquisition d’un bien immobilier a pour conséquence d’entraîner une augmentation consécutive de vos charges fixes, car les taxes foncières sont exigibles tous les ans. Sachez que ces impôts seront moins conséquents dans une commune où les entreprises affluent, car elle misera davantage sur les taxes professionnelles. Du coup, les habitants seront moins taxés. Par ailleurs, il est déconseillé d’opter pour une maison située dans une ville où les constructions à venir sont importantes, car les habitants seront très sollicités pour les taxes locales.

Cas d’un appartement en copropriété

Il ne s’agit pas d’un cas rare. En cas de copropriété, informez-vous sur les éventuels travaux de copropriété envisagés, le montant des charges de copropriété, etc. Demandez ensuite à ce qu’il vous soit remis un exemplaire du règlement de copropriété, de même que les trois derniers relevés des charges de copropriété ainsi que le procès verbal de la dernière assemblée générale. Informez-vous également sur l’existence éventuelle d’une procédure judiciaire en cours, de copropriétaires insolvables ou mauvais payeurs, etc.

lundi 15 juillet 2013, par Romain Morillon