Rentrée 2011 : accueillir des élèves de l’étranger

l’association AFS Vivre Sans Frontière lance un appel à accueillir chez soi des élèves de l’étranger.

Accueillir un lycéen du monde

L’association AFS Vivre Sans Frontière recherche, dès à présent, des familles prêtes à partager leur quotidien avec un lycéen de l’étranger l’espace de deux, trois, six mois ou une année scolaire. L’accueil est un engagement bénévole et chaque famille est accompagnée par l’association avant, pendant et à l’issue du programme. Urbaine ou rurale, avec ou sans enfants, toute famille, désireuse de s’ouvrir sur le monde peut accueillir.Si vous souhaitez vivre cette expérience inoubliable et voyager sans bouger en compagnie d’un adolescent d’un autre pays, contactez : AFS Vivre Sans Frontière - Tél. : 01 45 14 03 10 - www.afs-fr.org

Une rentrée pas comme les autres

Accueillir un adolescent d’un autre pays chez soi avec l’association AFS Vivre Sans Frontière, mode d’emploi.
Depuis plus de 60 ans, l’association AFS Vivre Sans Frontière invite des familles françaises au voyage et à l’échange culturel en leur proposant d’accueillir de jeunes lycéens des cinq continents l’espace de plusieurs mois ou d’une année scolaire.
Cette année, plus de 300 familles ont eu la chance d’accueillir un jeune étranger chez elles. Une expérience d’ouverture sur le monde exceptionnelle et qui marque souvent le début de liens à vie entre la famille et le jeune avec lequel elle a partagé des moments forts.

Vous pouvez vous aussi donner une dimension internationale à votre famille avec AFS Vivre Sans Frontière et vivre une rentrée originale en accueillant un jeune venu d’un de nos pays voisins ou de l’autre bout de la planète.

Mieux connaître notre culture et vivre comme tout lycéen de leur âge
C’est ce à quoi aspirent ces jeunes âgés de 15 à 18 ans qui seront scolarisés dans un établissement proche de votre domicile. En échange de votre accueil, ils vous font voyager sans bouger ! Que l’on veuille permettre à ses enfants de découvrir une autre culture ou s’initier aux langues étrangères, toutes les raisons sont bonnes pour accueillir au sein de votre famille.

Seule condition : avoir envie de partager son quotidien en toute simplicité
Pas la peine d’être polyglotte pour accueillir. Ces jeunes ont très envie de parvenir à maîtriser notre langue alors il vous suffira d’être un peu patient et très vite vous n’en reviendrez pas des progrès accomplis !
Urbaine ou rurale, avec ou sans enfants, toute famille ouverte à l’échange et la découverte peut accueillir. Vous serez accompagné tout au long de l’expérience par une équipe de bénévoles disponible et expérimentée de votre région. AFS Vivre Sans Frontière fait partie d’un réseau international spécialisé dans l’apprentissage des relations interculturelles présent dans cinquante pays. Partout dans le monde, les familles s’engagent bénévolement auprès d’AFS. Accueillir un jeune d’un autre pays est un acte bénévole qui vous permet d’œuvrer au rapprochement des cultures du monde. C’est aussi la source d’un enrichissement mutuel incomparable et dont tout un chacun ressort grandi.

Pour vous lancer dans cette aventure unique, contactez :
AFS Vivre Sans Frontière - Tél. : 01 45 14 03 10 - www.afs-fr.org

AFS Vivre Sans Frontière est une association à but non lucratif, reconnue d’utilité publique et agréée par le Ministère de la Jeunesse. Elle fait partie du réseau international AFS Intercultural Programs présent dans 50 pays du monde. Avec plus de 60 ans d’existence, c’est l’organisation la plus expérimentée en matière de programmes interculturels pour les jeunes. Elle œuvre au rapprochement des différentes cultures du monde à travers :
- l’accueil de lycéens étrangers au sein de familles françaises bénévoles pour 2 mois, 3 mois, 6 mois ou 1 an ;
- l’organisation de programmes scolaires à l’étranger pour les jeunes Français âgés de 12 à 18 ans d’une durée de 2 mois, 3 mois, 6 mois ou 1 an ;
- l’organisation de programmes universitaires, d’assistant de langue et de volontariat à l’étranger pour les plus de 18 ans d’une durée de 5 mois, 6 mois ou 1 an.

lundi 18 juillet 2011, par Isabelle Baldini