Pratiquer plus de sport

Une étude de l’Université de l’Alabama aux États-Unis révèle que les seniors doivent faire plus de sport que les jeunes afin de maintenir leur masse musculaire.

Plus de sport : maintenir la masse musculaire

En France, un appel à projet de loi vient d’être lancé pour organiser des propositions d’activités physiques et sportives adaptées aux personnes âgées en voie de fragilisation. Parallèlement aux États-Unis, une étude réalisée par des chercheurs américains et publiée dans la revue Medecine & Science in Sports & Exercice a confirmé les bienfaits de la pratique régulière de sports chez les seniors. La conclusion de ces recherches semble même affirmer que les ainés doivent avoir une activité physique plus soutenue que les jeunes pour éviter la sarcopénie. Cause essentielle d’invalidité et de la régression de la qualité de vie des personnes vieillissantes, cette atteinte est une réduction progressive de la masse musculaire liée au vieillissement.

Ainsi, les sujets atteints voient leur mobilité diminuer ainsi que leur capacité physique, ce qui favorise l’accumulation de graisse dans les tissus sous-cutanés, la perte de la sensibilité à l’insuline ainsi que la baisse de la densité osseuse. Continuer à pratiquer régulièrement une activité physique est donc important pour les personnes âgées. Selon une enquête effectuée au cours de 48 semaines sur une population de 70 adultes âgés de 60/75 ans et de 25/35 ans, les effets du sport sur la masse musculaire seraient plus appréciables chez les ainés que chez les jeunes. Les seniors doivent ainsi pratiquer du sport au moins une fois par semaine afin de maintenir leur masse musculaire, conclut le responsable de cette étude, le docteur Marcas Bamman.

Plus de sport : un appel à projet

En France, plusieurs rapports, dont le rapport annuel de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, ont souligné l’importance de la prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées. En effet, si la pratique des activités physiques et de sports est encore répandue chez beaucoup de personnes du troisième âge restées actives, celles en situation d’isolement, de sédentarisation et de fragilité sont nettement exposées aux risques liés au manque d’activité. C’est dans ce sens que la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale a lancé un appel à projet ; ceci afin d’identifier et de soutenir les projets visant à l’organisation d’une proposition d’activité physique et sportive en destination des seniors en voie de fragilisation.

L’objectif est de préserver et renforcer leur autonomie en encourageant les initiatives innovantes et cohérentes. Pour cet appel à projet, financé par le Fonds d’innovation et d’expérimentation sociale, les dossiers doivent être déposés avant le 25 septembre 2011. Toujours dans le cadre de l’encouragement à la pratique d’une activité physique régulière, surtout pour les seniors, le ministère de la Santé, le Comité National Olympique et Sportif Français et la Mutualité Française organiseront les 25 et 26 septembre prochain les premiers rendez-vous « Sport, Santé, Bien-être ». Nombreuses seront les animations prévues, villages sports et santé, démonstrations et initiations sportives et propagation de messages sur le thème sport et santé.

vendredi 19 août 2011, par Carole Mercier